Football américain : les Spartiates d'Amiens se reconstruisent

En football américain, les Spartiates d'Amiens disputaient leur premier match à domicile samedi 10 février contre les Diables Rouges de Villepinte. Les Amiénois sont en reconstruction après la saison précédente marquée par une descente en 2e division. Ils se sont tout de même inclinés 20 à 26, mais la manière comptait plus que le résultat.

Toujours conquérants, les Spartiates ont fait une entrée remarquée sur la pelouse du stade du Grand-Marais à Amiens, avec pour mission : la victoire. 

Après une saison 2023 marquée par une descente et dix défaites en autant de matchs, le revers d'hier avait des allures de succès.

"On va dire que c'est une victoire dans une défaite, résume Aurélien Crochemore, parce que là, on a un groupe qui se soude, l'équipe qui se construit. On est sur une pente montante. C'est bien pour l'avenir".

"C'est très très encourageant, ajoute Ewen Le Dez. On a fait des très bonnes choses de tous les côtés. On repense souvent à notre première défaite où on n'a pas du tout avancé. Là, on a réussi à mettre des points contre une équipe qui est censée être en haut du classement. Franchement, c'est vachement cool. Ça fait du bien quand même".

L'équipe est en reconstruction avec un effectif jeune, dont quelques novices. Parmi les expérimentés, on retrouve D'Angelo Chesson, seul américain du groupe. Il a vécu la saison cauchemardesque l'an passé mais s'est laissé convaincre à nouveau : "c'était très dur mais quand tu as l'amour pour le sport, ça facilite les choses. Surtout les joueurs comme Julien, Baba, Crochemore ; ils m'ont tous demandé de revenir. Je ne veux pas les décevoir."

"Soyez fiers de votre match !"

Sur le banc, c'est un visage bien connu des supporters qui fait son retour. "On est en train de créer un p... de groupe, lance l'entraîneur à ses joueurs. Soyez fiers de votre match !". 

Arnaud Leprêtre, ancien joueur des Spartiates a repris l'équipe. Il a connu les années dorées du club. Accompagné du nouveau président Julien Planchon, il veut que le club retrouve un autre état d'esprit.

"J'avais envie de remettre un peu l'âme des Spartiates au goût du jour, retrouver un peu toute cette énergie qu'on avait avant et pouvoir aller même plus loin que ce qu'on avait fait auparavant".

"On a essayé de restructurer, complète Julien Planchon, et ça y est, c'est parti. On sent l'envie et on a senti aussi ce soir avec un public venu nombreux malgré la météo qui n'était vraiment pas avec nous. Je pense que la mayonnaise va monter".

Après cette défaite 20 à 26 pour les Diables Rouges, les Spartiates ont rendez-vous dans quinze jours pour leur prochain match, à la conquête de leur premier succès.

En attendant, joueurs et supporters se retrouveront probablement devant leur écran pour ne pas manquer la finale du championnat de football américain. Le Super Bowl est prêt à battre tous les records. Programme télévisé le plus regardé aux Etats-Unis, il se déroulera ce dimanche 11 février à Las Vegas.

Avec Emilie Montcho / FTV

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité