Gilets jaunes : à Amiens, les rassemblements sont interdits ce week-end par la Préfecture

Rassemblement de Gilets jaunes samedi 22 décembre dans le centre-ville d'Amiens. / © France 3 Picardie
Rassemblement de Gilets jaunes samedi 22 décembre dans le centre-ville d'Amiens. / © France 3 Picardie

Le Préfet de la Somme a pris un arrêté interdisant les rassemblements du 28 décembre 20h au 2 janvier 8h à Amiens. Il s'agit selon Philippe de Mester d'éviter que les incidents causés en marge de la manifestation des gilets jaunes samedi 22 décembre ne se reproduisent.

Par France 3 HDF


Le communiqué ne le dit pas clairement mais c'est bien à l'adresse des Gilets jaunes que cet arrêté a été pris : le préfet de la Somme interdit "tout type de manifestation et d’attroupement sur la voie publique aux abords et en centre ville d’Amiens" à partir de ce vendredi 28 décembre 20h et jusqu'au mercredi 2 janvier 8h. Les parkings de La Hotoie et du Cirque Jules Verne sont également concernés.
 
Une mesure de police administrative prise afin d’éviter que ne se reproduisent les incidents du samedi 22 décembre dernier : une manifestation des Gilets jaunes avait dégénéré dans le centre-ville d'Amiens provoqué des incidents et en centre ville d’Amiens.
 


D'autres mesures de police administrative ont été prises : 
  • la vente à emporter, la détention et la consommation sur la voie publique de boissons alcoolisées du 3ème au 5ème groupes sont interdites du vendredi 28 décembre 2018 à 17 h jusqu’au 2 janvier 2019 à 8h;
  • la vente, l’achat, la distribution et le transport de carburants et d’acide chlorhydrique dans tout récipient transportable, sauf nécessité justifiée par le client ne sont pas autorisés du vendredi 28 décembre 2018 à 17 h jusqu’au mercredi 2 janvier 2019 à 20h; 
  • la vente, le transport et l’utilisation de pétards et de feux d'artifice sont interdits du vendredi 28 décembre 2018 à 17 h jusqu’au mercredi 2 janvier 2019 à 20h.

Selon la mairie d'Amiens, la préfecture aurait également demandé à ce que le mobilier urbain soit enlevé dans une zone allant de la gare à la Maison de la culture en passant par le Mail.
 

Sur le même sujet

La pêche électrique en question

Les + Lus