Relégation de l'ASC en Ligue 2 - "Cette décision n'aurait pas été prise pour un gros club" : la colère des supporters

L'un des clubs de supporters de l'Amiens SC a adressé via les réseaux sociaux une lettre ouverte à la ministre des sports. Ils demandent à Roxana Maracineanu de rendre la médaille d'or et son titre de championne du monde gagnés à Perth en 1998. 

Le collectif de supporters de l'Amiens SC Braquage à l'Amiénoise a décidé d'interpeller directement la ministre des sports à propos de la relégation de l'équipe de foot en Ligue 2.
Le collectif de supporters de l'Amiens SC Braquage à l'Amiénoise a décidé d'interpeller directement la ministre des sports à propos de la relégation de l'équipe de foot en Ligue 2. © FTV
"C'est un parallèle ironique mais pas tant que ça : si vous regardez la finale du 200m dos qu'elle a gagnée lors des Championnats du monde de natation à Perth en 1998, on voit bien qu'à 75% de la course, Roxana Maracineanu est deuxième, explique Boris du collectif de supporters Braquage à l'Amiénoise. Si la course avait été arrêtée à ce moment, la ministre des sports n'aurait pas été championne du monde ce jour-là. C'est juste pour montrer que, dans le sport, c'est jusqu'au bout. Et ce n'est pas ce qui s'est passé avec l'arrêt définitif du championnat de Ligue 1 : on en était à 75% et l'Amiens SC a quand même été relégué."

Lettre ouverte à la ministre des sports


La décision ne passe toujours pas et c'est directement la ministre des sports que les supporters de l'Amiens SC ont décidé d'interpeller : ils lui ont adressé une lettre ouverte via les réseaux sociaux dans laquelle ils lui demandent de rendre sa médaille de championne du monde du 200m dos :  "C'est une initiative du groupe, précise Boris. La ministre recommande indirectement dans la presse à l'Amiens SC d'accepter la décision d'arrêter le championnat à 75%. Donc on lui demande de rendre sa médaille parce que, si on applique le principe qui a conduit la relégation de l'Amiens SC à sa course à Perth, elle aurait été arrêtée à 75% et Roxana Maracineanu n'aurait jamais eu sa médaille. On trouve ça dommage de la part de la ministre des sports de ne pas aller dans le sens des sportifs. Ce n'est le rôle de l'Amiens SC d'être une victime expiatoire d'une décision unique et totalement injuste".

Faire adhérer l'opinion publique à la cause de l'Amiens SC 


Boris cite alors  l'Euro 2000 : "la France gagne contre l'Italie dans les dernières minutes. Encore une fois : le sport c'est jusqu'au bout. Les matches dont on se souvient le plus sont ceux dont l'issue s'est décidée dans les dernières minutes." 

Et de revenir sur l'injustice dont l'équipe amiénoise a été victime selon lui : "au moment de l'arrêt du championnat, les équipes de Ligue 2 qui montent ne méritent pas plus de monter que celles de Ligue 1 qui descendent. On sait très bien que si une grande équipe s'était retrouvée à notre place, cette décision n'aurait pas été prise. Tout le monde parle de l'Olympique lyonnais qui rate la coupe d'Europe et de Lens qui remonte en Ligue 1 mais personne ne se penche sur le sort de l'Amiens SC. Et ça renforce le sentiment d'injustice. Il y a des salariés qui vont subir les conséquences de cette décision."

Braquage à l'Amiénoise réfléchit à faire parvenir la version papier de sa lettre à la ministre des sports. "En tant que supporters, on ne peut pas aller plus loin si ce n'est soutenir les joueurs et la direction du club dans leurs actions. Et essayer d'emmener l'opinion publique avec nous".
 
Et pour éviter que les supporters ne ternissent l'image de leur équipe, Boris a imaginé un guide de bonne conduite : "il y a 14 points, 14 conseils pour répondre aimablement aux supporters des autres équipes qui viennent nous insulter sur les réseaux sociaux."
 
Il est en effet fort à parier que les prochaines semaines vont être mouvementées pour les joueurs, la direction et les supporters du club. Ce petit "kit de survie pour défendre l'Amiens SC sans s'énerver" sera, pour certains, à n'en pas douter, le bienvenu.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
amiens sc football sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter