Saison terminée pour les Gothiques d'Amiens : "c'est moche de finir sans pouvoir dire au revoir à nos supporters"

Les Gothiques d'Amiens se sont inclinés (4-2) mercredi soir face aux Scorpions de Mulhouse en quarts de finale des play-offs de Ligue Magnus. Alors qu'ils menaient trois victoires à deux à l'issue du 5e match, les Picards terminent finalement leur saison sur une défaite à huis clos. 
Les Gothiques d'Amiens ont dû jouer leur deux derniers matchs des quarts de finale des play-offs à huis clos à Cergy-Pontoise à cause de l'épidémie de coronavirus mardi 10 et mercredi 11 mars 2020
Les Gothiques d'Amiens ont dû jouer leur deux derniers matchs des quarts de finale des play-offs à huis clos à Cergy-Pontoise à cause de l'épidémie de coronavirus mardi 10 et mercredi 11 mars 2020 © Gaëlle Fauquembergue / FTV
C'est avec un goût amer que cette saison se termine pour les Gothiques d'Amiens. Ils s'inclinent mercredi soir 4-2 face à Mulhouse lors d'un septième match en quarts de finale joué à huis clos à Cergy-Pontoise dans le Val d'Oise.

L'ascenseur émotionnel pour les Picards qui se voyaient dimanche en demi-finales. La fédération française de hockey sur glace (FFHG) avait décidé de les qualifier d'office, le dernier match étant annulé à Mulhouse pour des raisons sanitaires lié au coronavirus. Finalement, après avoir envisagé de jouer à Amiens, la FFHG a décidé de poursuivre les quarts de finale avec un 6e match puis un 7e, joués tous les deux à huis clos.
 
"On était prêts pour les demies, on se voyait à Grenoble, et puis avec tous ces changements, on ne faisait que parler de ça au lieu de se préparer", avoue le joueur d'Amiens Tommy Giroux après la défaite de son équipe mercredi soir. "On avait repris le contrôle (les Gothiques menaient 3-2 après le 5e match), mais je pense que de ne pas jouer là-bas (à Mulhouse) ça nous a cassé notre rythme", poursuit-il. 

Les Picards encaissent finalement une défaite mardi lors du 6e match et n'arrivent pas à retrouver l'avantage lors du 7e. "C'était serré, mais il y a eu un manque de discipline de notre part c'est certain", affirme l'entraîneur des Gothiques, Mario Richer, qui se dit également "dégoûté" par l'arbitrage. "On est l'équipe la moins punie de la Ligue et dès que l'on arrive à des matchs importants ils se font plaisir a nous donner des punitions...", commente-t-il. 


Un huis clos fatal

Les Gothiques regrettent également d'avoir dû jouer à huis clos. "Cela aurait été bien de jouer devant notre foule de supporters, on aurait eu plus d'énergie c'est sur", affirme Tommy Giroux. "Le plus dur c'est de perdre dans une patinoire vide", renchérit son coéquipier amiénois Jérémie Romand. "C'est moche de finir la saison comme ça sans pouvoir dire au revoir à nos supporters."
 A cause de l'épidémie de coronavirus, de nombreuses rencontres sportives ont dû être annulées ou jouées à huis clos, c'est le cas du foot ou encore de la NBA. "Je pense à plein de joueurs dans le monde qui finissent leur carrière comme ça c'est très dommage", confie Tommy Giroux. C'est notamment le cas de l'entraîneur des Gothiques, Mario Richer, qui sera remplacé la saison prochaine. "Mario nous a apporté beaucoup de succès, il ne va pas se souvenir des deux derniers matchs, mais des deux titres de champions de France", conclut le joueur des Gothiques. 

Les Picards retiendront en effet ce second titre consécutif en Coupe de France obtenu en février. Pour ce qui est de la poursuite des play-offs en Ligue Magnus, rien n'est encore assuré.La compétition est suspendue jusqu'au 17 mars inclus. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gothiques hockey sur glace sport ligue magnus