VIDEO. Une semaine après le passage de la tornade, le village de Conty se relève

Publié le Mis à jour le
Sept jours après le passage d'une tornade, nous sommes retournés dans ce village de la Somme où une trentaine de maisons ont été détruites en quelques instants seulement. Les habitants, encore choqués, se retrouvent avec d'immenses chantiers et tentent de reprendre une vie normale.

Heurtés de plein fouet par une tornade dans la soirée du dimanche 23 octobre, les villages de Conty et Tilloy-lès-Conty ont subi de lourds dégâts. Une semaine après, les habitants optimistes poursuivent le nettoyage des sinistres et songent aux réparations.

Le 23 octobre, le ciel s'est soudainement assombri au sud d'Amiens, zébré par les éclairs. Puis la tornade est arrivée, emportant tout sur son passage. À Tilloy-lès-Conty (Somme), devant leur château à la toiture bâchée, Cybille et Cyrille Le Rolland de Beauvillé contemplent les restes de charpente qui gisent éparpillés sur leur pelouse.

"Nous avons entendu comme une déflagration évoquant le bruit d'un avion emboutissant un mur. J'ai compris le lendemain qu'il s'agissait d'une branche énorme qui est venue se ficher dans la façade," se souvient Cybille.

Brève mais brutale

Le passage de la tornade n'a duré que quelques secondes, mais il a marqué les esprits. "C'est choquant par la violence. Que ce soit soudain et pas maîtrisable," souligne le châtelain.

Le château et son parc sont inscrits depuis 2004 sur la liste supplémentaire des monuments historiques. La direction régionale des affaires culturelles (Drac) et l'architecte des bâtiments de France se sont déjà déplacés. Les propriétaires du château n'attendent plus que l'accord de l'expert pour tout réparer, notamment un pan du mur d'enceinte, construit au XVIIIe siècle.

Notre souci, c'est vraiment ce mur : il faut qu'on puisse le restaurer dans les règles de l'art, qu'il puisse à la fois orner la place du village et nous préserver une certaine intimité.

Cyrille Le Rolland de Beauvillé

propriétaire du château de Conty (Somme)

Cinq kilomètres plus loin, le calme est revenu rue de la Ligue, l'une des rues les plus touchées par la tornade. De retour de leurs vacances, les Boubert n'ont pu que constater les dégâts. "On a eu de la chance, soupire Agnès. Vu comment ça s'est passé, je me dis que c'était aussi bien qu'on ne soit pas à la maison."

Pour l'heure, il faut tout nettoyer. Et chacun met la main à la pâte : la famille est venu aider les Boubert. "La famille, le voisinage viennent aider. Ce n'est pas une catastrophe, tout s'arrange. On verra avec les assurances," sourit Jean-Claude Boubert.

À Conty, toutes les familles n'ont pas eu la chance de réinvestir leur foyer. Pour autant, chacune est à l'abri et la vie reprend doucement son cours.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité