La vitesse est limitée à 30 km/h à partir du 30 septembre dans le centre-ville d'Amiens

A partir du 30 septembre, la vitesse des rues de l'hyper centre-ville d'Amiens est limitée à 30 km/h. / © Arne Dedert/MaxPPP
A partir du 30 septembre, la vitesse des rues de l'hyper centre-ville d'Amiens est limitée à 30 km/h. / © Arne Dedert/MaxPPP

À partir du 30 septembre, la vitesse est limitée à 30 km/h dans les rues de l'hyper-centre d'Amiens. Une décision prise suite à l'arrêté pris pendant les épisodes caniculaires de cet été limitant entre autre la vitesse à 30 km/h das toute la ville.

Par Jennifer Alberts


C'est parce que "ces mesures ont été bien accueillies" que Brgitte Fouré a décidé de les instaurer de manière pérenne. Cet été, pour faire face aux pics de pollution liés aux épisodes de canicule, la maire d'Amiens avait pris un arrêté limitant la vitesse dans toute la ville à 30 km/h. La gratuité des bus était également mise en place.
 

Et c'est en ayant "conscience de l'influence du changement climatique sur les modes de vie, et en particulier de déplacement", que la vitesse est désormais limitée à 30 km/h dans l'hyper centre-ville d'Amiens.

Les rues à l'intérieur du périmètre marqué par les boulevards Carnot, Maignan-Larivière, Mail Albert 1er, Belfort, rues du Port d’Amont, Vanmarcke, des Francs-Muriers, Port d’Aval et Faidherbe passent donc sous les 50 km/h.
 
© Mairie d'Amiens
© Mairie d'Amiens

Cette limitation à 30 km/h sera rendue visible par une signalisation au sol, des revêtements spéciaux, du mobilier urbain et l’implantation de panneaux à l’entrée de cette zone.

"Avec cette mesure, Brigitte Fouré entend privilégier les modes de déplacement doux en étant attentive à la qualité de l’environnement.", explique la mairie dans un communiqué. Tout en précisant que limiter la vitesse à 30 km/h dans l'ensemble de la ville n'est, pour le moment, pas à l'ordre du jour.
 

Amiens est la 3e grande ville de Picardie à limiter la vitesse à 30 km/h en centre-ville : Beauvais a pris cette disposition en 2014 tandis qu'à Château-Thierry dans l'Aisne, la mesure est en vigueur depuis le 1er avril dernier.

Une décision que l'opposition municipale EELV juge "électoraliste et incohérente" :
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus