• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Migrants découverts à Flixecourt : après la CGT, François Ruffin critique le comportement de certains gilets jaunes

© FTV
© FTV

Mardi 20 novembre, 6 migrants cachés dans la cuve d’un camion ont été découverts à Flixecourt (80). Le véhicule avait été stoppé à un barrage occupé par des gilets jaunes. François Ruffin ainsi qu'un syndicat de douaniers dénoncent les propos racistes tenus par certains manifestants. 
 

Par MCP


Tout a débuté le matin du 20 novembre, lorsque des gilets jaunes ont signalé aux gendarmes la présence de personnes cachées dans la cuve d'un camion-citerne. Celui-ci, immatriculé en Belgique, sortait de l'A16 et était bloqué au barrage installé à Flixecourt dans la Somme. Alors que le chauffeur était descendu pour boire un café avec les manifestants, ceux-ci ont entendu des coups venir de l'intérieur de la cuve. 
 
6 migrants étaient cachés à l'intérieur de celle-ci. Ils en ont été sortis par les gendarmes comme le montre cette vidéo d'un internaute : 
 
Découverte de migrants sur un barrage de gilets jaunes
Vidéo amateur @page Facebook You Ri - You Ri - You Ri
 

Une dénonciation qui fait polémique

Depuis cet événement, certains manifestants se targuent d’être meilleurs que les douaniers. « On a été bon les gars ! Mieux que la douane ! Je vais postuler avec CV et lettre de motivation » se félicite un gilet jaune dans la vidéo publiée ci-dessus. Si ce « coup de filet » amuse certains manifestants présents ce matin-là, les douaniers rient jaune. Le syndicat CGT des agents des douanes a décidé de porter plainte pour « injure et diffamation ». La CGT estime que ces réflexions portent atteinte à la profession de douanier. Le syndicat dénonce également les propos racistes tenus par certains gilets jaunes présents pendant l'interpellation des migrants: "dans cette vidéo, les protagonistes appellent à un barbecue géant. Tout ceci rappelle de bien tristes et peu glorieux événements de notre histoire...N'oublions jamais que la racisme est un délit". 
 


Au milieu d’un mouvement comme celui là, il y a le meilleur et le pire de l’homme

Après la CGT, c'est au tour du député de la Somme François Ruffin de critiquer le comportement de certains manifestants de sa circonscription. Au micro d'Europe 1 le 22 novembre, il a reconnu "ne pas être fier que les choses se soient passées de cette manière là". "Ce n'est pas en se vengeant sur plus faible que soi qu'on arrange son sort", renchérit le député. Il a également ajouté : "au milieu d'un mouvement comme celui-là, il y a le meilleur et le pire de l'Homme". Malgré cet incident, François Ruffin ne se désolidarise pas du mouvement général. Il s'était d'ailleurs rendu sur un barrage tenu par des manifestants à Flixecourt le 17 novembre pour écouter leurs doléances. 
 

Sur le même sujet

La vidéo de la recette des noix de Saint-Jacques aux clémentines et topinambours

Les + Lus