Goodyear Dunlop : l'Etat octroie un prêt de 85 millions d'euros pour moderniser l'usine d'Amiens

Publié le

Après une subvention de 44,6 millions d'euros accordée en mars 2022, la société Goodyear bénéficie d'un nouveau prêt pour l'aider à moderniser le site d'Amiens.

Le décret est paru dans le Journal Officiel de ce samedi 26 novembre 2022. L'Etat vient de valider un prêt de 85 millions d'euros à la société Goodyear pour moderniser son usine implantée à Amiens-Sud. Il sera versé par l'Etat via la banque Natixis.

Le principe de ce prêt avait été annoncé par l'ancien Premier ministre Jean Castex lors de sa visite en mars 2022, dans le cadre du plan France Relance, destiné à réindustrialiser le territoire et favoriser l'innovation. Il s'ajoute à la subvention de 44,6 millions d'euros déjà actée par l'Etat ce jour-là. 

En retour, la multinationale américaine, dont le siège est situé à Akron aux Etats-Unis, s'était engagée à investir 100 millions d'euros sur le site amiénois.

Une annonce très attendue

La veille de l'annonce officielle en mars, les syndicats avaient approuvé le plan de financement. "On ne peut que se féliciter de ce projet, se réjouissait Christophe Giffard, secrétaire FO à Goodyear Amiens. Les emplois sont pérennisés et 50% des salariés pourront bénéficier d’une formation sur de nouvelles machines. Les conditions de travail vont obligatoirement s’améliorer parce qu’il va y avoir de l’automatisation. Au niveau santé, les problèmes musculosquelettiques vont diminuer".

L'usine qui emploie 800 salariés était alors menacée de fermeture. Cet investissement devrait lui permettre de se moderniser et de faire évoluer sa production vers des pneumatiques à haute valeur ajoutée pour les véhicules de tourisme, notamment électriques et hybrides. 

Goodyear fabrique des pneumatiques dans 57 usines réparties dans 23 pays et emploie plus de 72 000 personnes.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité