JO de Paris 2024. Porter la flamme olympique, un rêve d'enfant pour Ambroise Senlis : "c'est une chance énorme"

Plus sur le thème :

Les JO de Paris 2024 se dérouleront dans moins de six mois et la flamme passera par la Somme. Ils seront six porteurs de flamme dans le département. Nous avons rencontré l'un d'entre eux : Ambroise Senlis, 48 ans, est très engagé dans le milieu associatif sportif et est l'organisateur de l'Ultrabaie. Pour lui, c'est un rêve d'enfant qui se réalise.

À 48 ans, Ambroise Senlis va réaliser un rêve d'enfant. Il sera l'un des six relayeurs samariens du parcours de la flamme olympique de Paris 2024. "C'est énorme, ça va passer ici, ce n'est jamais arrivé et on ne sait pas si ça se reproduira, indique-t-il. Quand on est gamin, on la voit s'allumer en Grèce et on la voit traverser avec les champions dans les différents pays. Et là, c'est 11 000 personnes qui ne sont pas forcément des champions qui vont la porter et j'en fais partie. C'est une chance énorme."

Ambroise est un coureur chevronné, adepte du trail. Mais le 4 juillet 2024, il compte bien lever le pied. "C'est beaucoup d'émotion, mais ce jour-là, je vais courir 200 m. Je vais ralentir, je vais limite faire du surplace pour en profiter un maximum", déclare-t-il.

Sélectionné grâce à son engagement associatif

Si Ambroise a été choisi par le département et le comité olympique, c'est pour son engagement dans le milieu associatif sportif. L'été dernier, il a par exemple lancé l'Ultrabaie, une course entre la baie de Somme et les falaises de craie. C'est un succès : 2 000 personnes ont participé à cette première édition. "L'Ultrabaie, c'est un défi à mes 40 ans de courir 140 km dans la montagne. Je me suis entraîné ici et j'ai trouvé ça tellement merveilleux que petit à petit l'idée a germé", confie Ambroise.

C'est une course qui emprunte le sentier littoral, de Mers-les-Bains à Saint-Valéry. Il existe plusieurs distances : jusqu'au Hourdel, jusqu'à Cayeux-sur-Mer et jusqu'à Mers, en passant par Ault. Pour Ambroise : "l'Ultrabaie ce sont des paysages formidables, il faut le partager au plus grand nombre."

Le parcours de la flamme olympique à Saint-Valéry-sur-Somme n'est pas encore officiellement communiqué. Mais il devrait passer par l'entrepôt des sels, la ville médiévale et l'église Saint-Martin, pour terminer au pied des tours Guillaume : l'un des vestiges les plus anciens de la ville.

Édité par Chloé Caron / FTV