Le nageur Mewen Tomac rejoindra l'université américaine de Berkeley après les JO de Paris 2024

Plus sur le thème :

Le nageur amiénois Mewen Tomac vient de signer avec l'université de Berkeley, en Californie aux États-Unis. Sur son compte Instagram, il annonce qu'il rejoindra l'établissement à la rentrée prochaine, après les JO de Paris. Le dossiste restera licencié de l'Amiens Métropole Natation.

Il rêvait de partir aux États-Unis pour allier sport et étude : Mewen Tomac se prépare à vivre son American Dream. Le dossiste d'Amiens Métropole Natation a annoncé sur son compte Instagram qu'il rejoignait l'université de Berkeley, en Californie (États-Unis). "Je suis très heureux de vous annoncer enfin mon engagement auprès de l'Université de Californie, Berkeley, pour nager et étudier, l'année prochaine !", écrit-il en anglais sous son post.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Mewen Tomac (@mewentomac)

Le nageur rejoindra les bassins américains à la rentrée prochaine, après les Jeux olympiques de Paris 2024. Pour Romuald Allais, président d'Amiens Métropole Natation, passer par les États-Unis est "une étape importante de l'évolution dans la carrière d'un sportif, explique-t-il, le niveau du championnat nord-américain est très élevé."

Toujours licencié à Amiens

Le double champion d'Europe en petit bassin à Bucarest en Roumanie remercie le club amiénois qu'il avait rejoint en 2016. "J'aimerais dire un énorme merci à tout le monde à l'Amiens Métropole Natation pour m'avoir amené là où je suis aujourd'hui." Malgré son départ, le nageur de 22 ans restera licencié au club : "c'est une aventure et un challenge pour lui, commente Romuald Allais, il ne faut pas prendre son départ négativement, au contraire, ce n'est que du positif pour lui comme pour le club."

Aux États-Unis, le nageur amiénois pourra donc allier sport de haut niveau et études supérieures. Une "opportunité en or, mais il devra se battre pour garder sa place, complète le président du club amiénois, là-bas, ils ont des listes d'attente, à la moindre erreur, ils te remplacent dans le bassin. C'est un peu 'marche ou crève !'" Une aventure, donc, qui devrait durer trois ans pour Mewen Tomac.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité