Les bijoux de peau Marbella, un savoir-faire picard qui s'exporte à l'international

Dans la Somme, à une vingtaine de kilomètres d'Amiens, l'entreprise Marbella fabrique des bijoux de peau. Tout est fait à la main dans l'atelier samarien. Des pièces uniques qui se retrouvent dans les défilés de haute-couture.

Difficile pour Adeline Moniez de mesurer tout le chemin parcouru : "Je ne savais pas que 20 ans après, j'en serai là. Je ne me croyais pas capable." En 2005, elle crée Marbella, une entreprise de bijoux de peau. Depuis, l'entreprise s'est agrandie, est devenue une industrie et possède son propre atelier à Sailly-Laurette, une petite commune située à côté de Corbie dans la Somme.

Pourtant, rien ne prédestinait Adeline Moniez, ancienne étudiante en droit, à investir dans cet univers : "Au cours de mes études en maîtrise, j'ai voulu découvrir un autre métier. J'ai fait un stage d'attachée de presse. J'ai rencontré une journaliste qui portait des petits cristaux sur le corps. C'étaient les premiers bijoux de peau éphémères, mais j'ai eu un coup de foudre. Mon histoire d'amour a commencé avec cette rencontre."

Des bijoux réutilisables

"L'idée, c'était vraiment de faire du bijou et non du tatouage", insiste la patronne. Adeline et ses équipes ont donc réfléchi à un système pour que ces bijoux de peau ne soient pas éphémères : "La cliente a juste à le poser sur la peau. Elle peut le porter en moyenne 3 à 10 fois. Une fois que le bijou commence à moins adhérer, elle utilise un gloss qui est fourni avec et remet un peu de matière sous le bijou pour pouvoir le reporter plusieurs années."

Un concept qui séduit de nombreuses marques, et notamment le luxe. Parmi les clients, des entreprises prestigieuses : Dior, Chanel, L'Oréal, Kenzo, Lancôme, Jean-Paul Gautier... Les bijoux, proches de la joaillerie, s'exposent pendant les défilés de mode : "Nous sommes challengés par toutes ces marques pour innover. Créer et essayer de réfléchir à des nouveaux procédés, ça nous motive."

Les influenceuses, nouvelles clientes

Depuis peu, l'entreprise travaille aussi avec des influenceuses américaines comme la mannequin Hailey Bieber ou encore la marque de cosmétiques Simihaze Beauty. "On imagine et on conçoit avec elles. Ça nous transporte dans le showbiz et le monde de l'influence", se félicite-t-elle.

Aujourd'hui, Adeline Moniez espère développer davantage son activité à l'étranger. La chef d'entreprise compte d'ailleurs désormais dans son équipe une apprentie bilingue.

durée de la vidéo : 00h13mn00s
Hauts féminin du 31 mars 2023 ©FTV

Retrouvez l'émission Hauts féminin du 31 mars 2023, à revoir ci-dessus.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité