Somme : Domart-en-Ponthieu et Feuquières-en-Vimeu satisfaites du report des fermetures de collèges

© DR
© DR

Face à l'émoi provoqué par la décision de fermer 3 collèges dans la Somme, le président du Conseil départemental a annoncé reporter son application. Les maire de Domart-en-Ponthieu et de Feuquières-en-Vimeu disent leur satisfaction mais restent sur ses gardes.

Par Jennifer Alberts

"On ne peut que se satisfaire de cette prise de position qui est sage compte tenu de la mobilisation des élus, des parents d'élèves et des professeurs". Bernard Davergne, maire de Feuquières-en-Vimeu se réjouit que Laurent Somon, le président du Conseil départemental de la Somme, ait ajourné la fermeture du collège de sa commune d'ici 2020.
 

Le collège le plus occupé du secteur


Mais celui qui est également conseiller départemental ne décolère pas : "on n'a pas compris ce qui avait motivé cette décision. Si ce n'est de faire des économies budgétaires. D'autant que le collège de Feuquières est celui qui a le taux d'occupation le plus élevé des 5 établissements du secteur : 82% avec 494 élèves...". Selon l'élu, le collège de sa commune remplit tous les arguments énoncés pour justifier les fermetures : avec 60% de ses élèves issus d'un milieu défavorisé, il présente une forte mixité sociale. Beaucoup ont des soucis de mobilité, "donc fermer le collège ne ferait qu'aggraver les disparités entre les familles. Et Feuquières, c'est la plus importante densité de population du sud-ouest de la Picardie Maritime avec 200 habitants au km². A mon sens, il ne s'agissait que de faire des économies bugétaires".

Une décision d'autant plus incomprise sur place, en effet le taux de réussite du collège de Feuquières au brevet est supérieur à la moyenne départementale, selon l'élu.
 


 

Réunion ce soir


Ce jeudi soir à 17h30, Laurent Somon est attendu à Feuquières-en-Vimeu. Une première rencontre est prévue avec les élus et une seconde ensuite avec les parents d'élèves et les professeurs. "On va demander à ce que le collège ne soit pas fermé, insiste Bernard Davergne. D'autres solutions sont possibles : il était question de recontruire un nouveau collège à Feuquières. Je pense qu'on peut plutôt faire un diagnostic des travaux à engager, de leur coût et remettre l'existant à niveau". Nul doute que la facture de 13 millions d'euros avancée pour un établissement flambant neuf a dû peser dans la balance pour le Conseil départemental.


Travailler davantage sur la sectorisation



La mise en place d'une commission a été annoncée. Elle sera composée des élus locaux et de représentants du conseil départemental, de l'inspection d'académie, des parents d'élèves, des chefs d'établissements, des enseignants et des agents des collèges. Elle sera présidée et co-présidée par un élu de la majorité et un élu de l'opposition. Et étudiera la sectorisation dans le département. Ce qui est une bonne idée pour Bernard Davergne.

"Il faut voir ce qui va en ressortir", préfère attendre l'élu.

 

Un bus affrêté à Domart-en -Ponthieu pour la réunion de Feuquières


Même sentiment à Domart-en-Ponthieu où la fermeture du collège était annoncée pour 2022/2023. "C'est une excellente nouvelle au premier abord mais il faut rester vigilant, estime Christian Prud'homme, maire de Domart-en-Ponthieu. Avec cette commission, il y a peut-être moyen de trouver des arragements pour garder notre collège." Mais l'élu décolère pas appris la nouvelle après la conférence de presse à 12h du président du Conseil départemental de la Somme : "il nous a prévenus à 19h quand il est venu. Et nous n'avons jamais été consultés." Laurent Somon affirmait avoir pris cette décision en concertation avec les personnes concernées.


Le collège est en Zone d'Education Priroritaire et compte 384 élèves. Les collèges les plus proches sont situés à Flixecourt, Bernaville et Ailly-le-Haut-Clocher dans un rayon de 15 kilomètres. Les élus et les représentants des parents d'élèves seront présents à Feuquières-en-Vimeu pour la venue de Laurent Somon : un bus a été affrêté par le syndicat. "Nous restons vigilants et prêts à toute action visant à conserver notre collège".

Le député France Insoumise François Ruffin se rendra également sur place.



Sur le même sujet

Les + Lus