Cet article date de plus de 3 ans

Roye : une adolescente de 13 ans meurt d'une méningite fourdroyante

Les faits se sont déroulés le week-end du réveillon de la nouvelle année mais l'Agence régionale de santé ne communique qu'aujourd'hui sur ce cas : une jeune fille de 13 ans domiciliée à Roye dans la Somme est décédée d'une méningite foudroyante quelques heures après son hospitalisation.
Le CHU d'Amiens est prêt à accueillir des cas de coronavirus.
Le CHU d'Amiens est prêt à accueillir des cas de coronavirus. © France 3 Picardie

Elle a été admise au CHU d'Amiens le soir du dimanche 31 décembre et est décédée quelques heures plus tard. Une jeune fille de 13 ans, habitant à Roye dans la Somme, est morte d'une méningite foudroyante le week-end dernier.

Les médecins de l'Agence Régionale de Santé ont procédé à une enquête épidémiologique, comme c'est l'usage dans ce type de maladie, pour déterminer qui dans l'entourage de l'adolescente avait été en contact proche, prolongé et répété avec elle. Les personnes ainsi identifiées ont reçu un traitement préventif par antibiotiques. Celles qui ont approché la victime mais qui n'ont pas été contactées par l'ARS ne présentent aucun risque.

Le type de méningite à laquelle a succombé la jeune fille n'est pas encore déterminé. Lorsqu'il aura été identifié et en fonction de sa souche, une vaccination sera proposée aux personnes déjà traitées.

La méningite est provoquée par une bactérie appelée méningocoque présente dans la gorge. Elle se transmet uniquement de personne à personne par des contacts directs, répétés et rapprochés. Le risque de transmission est donc relativement faible. Dans la majorité des cas, la personne contaminée ne développe pas de maladie.

Les symptômes sont chez l’adulte et l’adolescent : une fièvre supérieure à 38°5 possiblement associée à des maux de tête, une gêne à la lumière, des nausées ou des vomissements, une raideur de nuque. Si l’un de ces signes d’alerte apparaît : appeler le 15 ou le médecin traitant.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers santé société