Sur-tourisme en Baie de Somme : les professionnels à la recherche de solutions pour lutter contre la pression démographique grandissante

Publié le

L'augmentation de plus en plus importante du nombre de visiteurs en Baie de Somme n'est pas sans conséquences sur l'environnement. Comment lutter contre le sur-tourisme en Baie de Somme ? Des professionnels se sont rassemblés ce jeudi 24 novembre à Saint-Valéry-sur-Somme pour trouver des solutions.

La Baie de Somme aux portes de l'hiver, c'est très calme. Mais à la belle saison, c'est une autre histoire. La destination est très prisée. Elle compte dix millions de visiteurs par an et de nouveaux touristes depuis la crise du Covid.

Des visiteurs venus de partout

"Beaucoup de parisiens, constate Sabrina Holleville-Milhat, vice-présidente du département de la Somme en charge du tourisme. C'était déjà des gens qui venaient par habitude à Saint-Valéry mais avec la période du Covid et le télétravail qui s'est étendu, ces personnes-là sont venues encore plus nombreuses". 

En plus de ces nouveaux visiteurs, s'ajoute un autre facteur d'accroissement : le changement climatique. "On a vu des gens du sud venir chez nous" s'étonne la conseillère départementale. Autant de touristes qu'il faut héberger. Les locations saisonnières trustent désormais le littoral.

L'écosystème menacé

Or, si la pression démographique s'accentue encore, elle pourrait endommager un écosystème fragile. Classée Grand Site de France, la Baie de Somme recense plus de 200 espèces.

Un colloque organisé par l'association Baie de Somme Zéro Carbone ce jeudi 24 novembre, rassemblait chercheurs et professionnels du tourisme à Saint-Valéry-sur-Somme, pour évoquer des solutions. Loin de restreindre le tourisme, tous souhaiteraient plutôt le réguler. 

"Aujourd'hui, je sais que si j'ai la capacité, grâce à une application de voir quels sont les lieux qui sont saturés, expose Jean-Philippe Gold, directeur du comité régional du tourisme, à quel moment je peux réserver mes créneaux de visite ou d'activité dans des moments qui seront anticipés, je sais que je vais pouvoir beaucoup plus savourer la nature. Cette notion-là rentre dans une logique qui est de pouvoir mieux accueillir, mieux servir et mieux satisfaire".

Car ici, le tourisme fait aussi vivre de nombreux professionnels. Il faut donc résoudre une équation délicate pour arriver au mieux à gérer les grandes transhumances en Baie de Somme.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité