• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDÉO. Insolite : comment filmait-on les enfants à l'époque du super 8 ?

© DR
© DR

Au milieu du XXe siècle, YouTube n’existait pas encore. Quelle ruse employer pour filmer un enfant à l'époque du super 8  ?

Par Olivier Sarrazin


Au milieu du XXe siècle, YouTube n’existe pas encore ! Et les enfants n’ont pas tellement envie de se montrer à la caméra. Quelle ruse va donc employer Guy Miens, notre filmeur du dimanche ?


Le filmeur d'enfants (La séquence du filmeur 28/40)

Insolite : Comment filmer des enfants ?
Au milieu du XXe siècle, YouTube n’existait pas encore. Et les enfants n’avaient pas tellement envie de se montrer à la caméra... :) - REAL PRODUCTIONS, ARCHIPOP et PICTANOVO - Olivier Sarrazin

écrit et réalisé par Olivier Sarrazin


Vite, un regard au manuel ! Passons à la leçon n° 4 :“Filmer des enfants”

Pour filmer des enfants, le plus simple est d’en avoir au moins un sous la main !

Sinon de partir en chercher au point d’eau où ils se retrouvent tous, avant l’heure du goûter.

Le manuel conseille de s’agenouiller, pour que la prise de vue s’effectue à hauteur de regard. Mais en l’absence d’un téléobjectif et d’une hutte camouflée, difficilement édifiable dans un jardin public, le filmeur à genoux est bien vite repéré par son sujet.

Autant donc prendre de la distance, pour laisser les bambins anonymes s’égailler au naturel. Comme le remarquait Claude Lévi-Strauss : "la seule présence de l’ethnologue (ici notre filmeur) perturbe les sociétés primitives et brouille l’interprétation de leurs rites".

Et filmer des enfants qui ne jouent plus, n’est pas vraiment intéressant.
 
© DR
© DR

Mais finalement, le plus simple pour filmer des enfants, c’est peut-être de les laisser filmer eux-mêmes ?
 

La séquence du filmeur

L'épopée des Trente Glorieuses, au travers de films amateurs

Une série d’histoires originales, drôles, décalées et poétiques, fondées sur des films d’archives familiales inédits, sauvegardés par l'association Archipop (Beauvais). 
Ecrit et réalisé par Olivier Sarrazin et Corine Zongo-Wable
Avec la voix de François Morel

François Morel vous raconte l’histoire de filmeurs amateurs des années 1930 à 1970 qui ont capté les moments forts de leur vie familiale, leurs loisirs ou leur métier, et qui sont aussi des bouts de l’histoire collective de la région.

Une coproduction REAL PRODUCTIONS, ARCHIPOP et PICTANOVO
Avec la participation de FRANCE TELEVISIONS et TV5MONDE
Avec le soutien de la région Hauts-de-France et du CNC

▶ tous les jours sur le site http://hdf.france3.fr, sur Facebook et Youtube
▶ tous les dimanches à la fin du JT 19/20 à 19h25 sur France 3 Hauts-de-France

Si vous aussi êtes en possession de films amateurs, films de famille, films d'entreprise, vous pouvez contacter l'association Archipop au 03 44 22 50 55  ou via contact@archipop.org 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Je t'aime à l'européenne : l'Europe et nous (épisode 5/5)

Les + Lus