• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDÉO. Quand un prêtre filmait la vie de sa paroisse dans la Somme des années 50

© DR
© DR

Kermesses, cérémonies religieuses, festivités locales, ... Dans la Somme des années 1950, l’Abbé Capron filmait sa paroisse et organisait des projections pour le habitants, rendant compte d’une époque insouciante. Découvrez ses films, racontés par François Morel. 

Par Corine Zongo-Wable

Le prêtre-filmeur (La séquence du filmeur 23/40)

Quand un prêtre filmait la vie de sa paroisse dans les années 50
Dans la Somme des années 50, l’Abbé Capron filmait la vie de sa paroisse et organisait des projections pour le habitants - REAL PRODUCTIONS, ARCHIPOP et PICTANOVO - Corine Zongo-Wable
écrit et réalisé par Corine Zongo-Wable


On se souvient tous du patronage, l’ancêtre du centre de loisirs. Le personnage central de ce film se trouve  être l’animateur en chef du patronage : le curé. Quelqu’un qui compte dans les années 50 ! Au même titre que l’instituteur ou Monsieur le Maire. Un notable, un savant respecté.

Et l’Abbé Capron tourne des films...

Cela peut surprendre, mais l’abbé Capron est un précurseur. Passionné de technique cinématographique, il achète régulièrement de nouvelles caméras, filme en noir et blanc - puis en couleur, tout ce qui l’entoure. Ses films sont ensuite diffusés dans la salle paroissiale.

Le prêtre-filmeur filme toujours les enfants en mouvement, dans la vie ; c’est un prêtre moderne, à l’écoute. Pour lui, le patronage, c’est la grande famille des enfants. La connexion entre la religion et les jeux enfantins se fait naturellement : on joue et on prie !

Les kermesses paroissiales lui donnent l’occasion de rendre compte des jeux d’une époque insouciante où les générations se côtoyaient. 
 
© DR
© DR
 

 

La séquence du filmeur

L'épopée des Trente Glorieuses, au travers de films amateurs

Une série d’histoires originales, drôles, décalées et poétiques, fondées sur des films d’archives familiales inédits, sauvegardés par l'association Archipop (Beauvais). 
Ecrit et réalisé par Olivier Sarrazin et Corine Zongo-Wable
Avec la voix de François Morel

François Morel vous raconte l’histoire de filmeurs amateurs des années 1930 à 1970 qui ont capté les moments forts de leur vie familiale, leurs loisirs ou leur métier, et qui sont aussi des bouts de l’histoire collective de la région.

Une coproduction REAL PRODUCTIONS, ARCHIPOP et PICTANOVO
Avec la participation de FRANCE TELEVISIONS et TV5MONDE
Avec le soutien de la région Hauts-de-France et du CNC

▶ tous les jours sur le site http://hdf.france3.fr, sur Facebook et Youtube
▶ tous les dimanches à la fin du JT 19/20 à 19h25 sur France 3 Hauts-de-France

 Si vous aussi êtes en possession de films amateurs, films de famille, films d'entreprise, vous pouvez contacter l'association Archipop au 03 44 22 50 55  ou via contact@archipop.org 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

La recette de la bûche de Noël

Les + Lus