• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Un TER à Grande Vitesse reliera Amiens à Lille en moins d'une heure fin 2019

© MAXPPP
© MAXPPP

Fin 2019, une liaison régionale à grande vitesse sera mise en place entre Amiens et Lille. Il faudra alors moins d'une heure pour relier les deux métropoles de la région Hauts-de-France.

Par Jennifer Alberts


Le projet doit encore être voté mais il est assuré d'être adopté. C'est pourquoin, Franck Dhersin, vice-président du Conseil Régional des Hauts-de-France, l'a annoncé lors des assises du transport d'Amiens métropole qui ont pris fin samedi 26 mai.

Vitesse TGV entre Arras et Lille


La Région travaille actuellement à la mise en place d'une liaison express quotidienne entre Amiens et Lille grâce à un TER à Grande Vitesse. Ce dispositif est déjà effectif ans le Nord-Pas-de-Calais et va donc être étendu à la Picardie.

Chaque matin dès la fin 2019, un TER GV roulera à vitesse normale jusqu'à Arras où il fera un arrêt puis repartira en vitesse TGV jusqu'à la gare de Lille Flandres. Même chose le soir dans la direction inverse. 

Un système qui mettra les deux métropoles à moins d'une heure l'une de l'autre. "C'est une bonne nouvelle pour Amiens, se réjouit Alain Gest, président d'Amiens Métropole. Ce n'est qu'un aller-retour par jour mais c'est déjà mieux que rien. Je pense à tous les Amiénois qui vont travailler à Lille chaque jour. Cette liaison TER GV est la réponse indispensable pour notre région dont les 2 principales villes étaient mal reliées".

Il faut en effet entre 1h20 et 1h40 selon les horaires pour aller d'Amiens à Lille.

Une nouveauté qui ne demandera aucun aménagement dans la gare d'Amiens et donc investissements. Tout un symbole pour l'ancienne capitale picarde qui s'était battue bec et ongles au début des années 90 pour avoir le TGV.

Moins d'arrêts pour les autres trains en journée


Autre annonce de Franck Dhersin : le Conseil Régional travaille avec la SNCF à l'élaboration d'un plan de transport des TER classiques pour réduire également leur temps de trajet entre Amiens et Lille.

L'idée est de les faire s'arrêter dans moins de gares qu'ils ne le font actuellement pour ramener la liaison à 1h03 maximum. Des bus transporteront les voyageurs vers les gares desservies par ces lignes express. 

Une organisation que le Conseil Régional, actuellement en renégocciation de la convention TER avec la SNCF, espère effective fin 2018/début 2019.

Le vice-président chargé des transports a en fin évoqué le barreau Creil-Roissy : cette liaison de 6 kilomètres entre Creil et Roissy ne devrait pas voir le jour avant 2026 selon les dernières informations du ministère des transports transmises au Conseil Régional.


Sur le même sujet

Le film "Merci patron !" de François Ruffin a dépassé les 300 000 entrées

Les + Lus