Trafic d'armes : l'identitaire Claude Hermant voit sa peine alourdie à 8 ans de prison en appel

Ses armes avaient notamment fini entre les mains d'Amédy Coulibaly, auteur de l'attentat de l'Hyper Casher.

© MAXPPP
Claude Hermant a vu jeudi sa peine alourdie à huit ans de prison par la Cour d'appel de Douai pour trafic d'armes en bande organisée, dont certaines ont servi lors de l'attentat de l'Hyper Cacher, a-t-on appris de source judiciaire.

Il a également écopé d'une amende de 30.000 euros et d'une interdiction de détenir ou porter une arme pendant 5 ans, a précisé le parquet de Douai.
 
Figure de l'extrême droite identitaire lilloise, il avait été condamné en première instance à sept ans de prison et 30.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Lille en septembre. Mais le parquet, qui avait requis dix ans de prison, soit la peine maximale encourue, ainsi que 150.000 euros d'amende, avait fait appel.

 

Près de 500 armes

Claude Hermant, 55 ans, ancien indicateur des douanes et des gendarmes, est le principal mis en cause de cette vaste affaire portant sur près de 500 armes, ayant nécessité plus de deux ans et demi d'instruction.

Le commerce auquel il se livrait a, en bout de chaîne, fini par équiper Amedy Coulibaly, auteur de l'attentat de l'Hyper Cacher. Six armes, dont des pistolets Tokarev, sont tombées dans les mains du jihadiste qui a assassiné en janvier 2015 quatre personnes dans ce magasin à Paris, avant d'être tué. La veille, il avait tué une policière municipale à Montrouge (Hauts-de-Seine).

Comme en première instance, la compagne de Claude Hermant, Aurore J., a été condamnée à cinq ans d'emprisonnement dont trois avec sursis, 30.000 euros d'amende et une interdiction de détenir ou porter une arme pendant 5 ans.

La Cour a en revanche allégé la peine d'emprisonnement d'un autre co-prévenu, Samir Ladjali, qui passe de cinq à quatre ans.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société terrorisme faits divers