Xavier Bertrand fustige la politique sécuritaire de Macron

Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, le Président de la région Hauts-de-France a largement critiqué le bilan sécuritaire de l'exécutif. De quoi se tailler un costume de présidentiable à deux ans des élections ? 

Par N.C

"Le pays est sous tension, divisé comme rarement. Nos rues sont le théâtre de violences depuis plus de 15 mois". Dans l'entretien que publie ce matin le Journal du Dimanche, Xavier Bertrand ne mâche pas ses mots pour évoquer le bilan sécuritaire d'Emmanuel Macron. Selon le Président de la région Hauts-de-France, Emmanuel Macron est le "responsable" de "l'explosion de la violence". 

 


Alors que d'aucuns lui prêtent des ambitions présidentielles, Xavier Bertrand reprend à son compte les thèmes chers à la droite : sécurité, justice, et lutte contre la délinquance. Des domaines régaliens, selon lui, ignorés par le gouvernement actuel : "On assiste à une explosion de la violence depuis quatre ou cinq ans. Casser cette tendance est une urgence absolue pour les Français, mais visiblement pas pour le Président, qui est mal à l'aise avec ces questions régaliennes"

 

"Impunité zéro" 



Dans son viseur ? la "laxisme" de la justice et de Nicole Bellloubet, les aménagements de peine et surtout... Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, très décrié par l'opinion pour sa gestion de la crise des Gilets Jaunes. Selon lui, il faut le remplacer, "comme la Garde des Sceaux".

La politique pénale ? "parce qu'il y a une politique pénale ? À la hauteur des enjeux ?", rétorque l'ancien ministre, qui suggère "l'impunité zéro", un terme qui n'est pas sans rappeler les éléments de langage de Nicolas Sarkozy. 

Enfin, interrogé sur la photo de Macron, au festival de la BD d'Angoulême qui pose avec un tee-shirt dénonçant les violence policières ? "Cette image est terrible. C'est une insulte aux forces de l'ordre, une remise en cause de ce qu'elles sont : les derniers remparts de la République"

 

 

Sur le même sujet

Les + Lus