Cet article date de plus de 8 ans

Raffinerie Pétroplus : quatre dossiers de reprise déposés

Les quatre offres viennent de sociétés basées en Libye, au Panama, au Luxembourg et de Hong-Kong. L'avenir de la raffinerie de Petit-Couronne sera scellé au plus tard le 16 avril
Archives : le début de la mobilisation des salariés de la raffinerie de Petit-Couronne
Archives : le début de la mobilisation des salariés de la raffinerie de Petit-Couronne © Laurent LAGNEAU / France 3 Normandie


Les quatre sociétés étrangères qui ont déposé un dossier de reprise au tribunal de commerce sont

Murzuk Oil (Libye)
Netoil (Panama)
Oceanmed Seasky System Limited, société basée à Hong-Kong
GTSA (Luxembourg)

Notre reportage samedi 30 mars par Marc Moiroud et Jérôme Bègue

Intervenants :

Par téléphone, Dominique Paret, représentant de la "holding Petit Couronne" filiale française de Netoil
et Yvon Scornet, porte parole de l'intersyndicale de Pétroplus

reportage Pétroplus suite au dépôt de 4 dossiers de reprise


Les dossiers ont été transmis par le tribunal de commerce de Rouen au juge commissaire et aux administrateurs judiciaires de la raffinerie de Petit-Couronne ce vendredi, apprend-on dans un communiqué de la direction de l'entreprise.

Le communiqué publié dans la soirée précise la suite de la procédure :

"Ces dossiers et leurs annexes seront examinés attentivement pendant le week-end.

Le Juge Commissaire et les Administrateurs Judiciaires indiqueront au plus tard mardi 2 avril à 12 heures si l’un ou plusieurs de ces dossiers remplissent les conditions prévues à l’article L 642-2 du Code du Commerce et donc s’ils constituent une offre permettant de saisir le Tribunal d’une demande d’audience."


La raffinerie qui existe depuis 1929 compte 470 salariés. Ils attendent depuis un an et demi une issue après la faillite du groupe suisse Pétroplus. La date butoir pour une liquidation éventuelle avait été fixée au 16 avril.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
raffinerie petroplus