Des Caennais se laissent pousser la moustache pour lutter contre le cancer des testicules

Au mois de novembre, la moustache est tendance et militante
Au mois de novembre, la moustache est tendance et militante

Durant tout le mois de novembre, les hommes sont incités à se laisser pousser la moustache pour promouvoir la lutte contre les cancers de la prostate et des testicules créée par le mouvement Movember en Australie. Plusieurs Caennais participent à l'opération.

Par CM

Certaines courent en rose pour la lutte contre le cancer du sein. D'autres se laissent pousser la moustache pour parler de maladies typiquement masculines, les cancers de la prostate et des testicules. Le Movember, contraction de "moustache" et "november", est un mouvement né en Australie il y a 11 ans. Les hommes sont incités à se laisser pousser la moustache pour promouvoir la lutte contre ces maladies. Le mouvement commence à apparaître en France: en 2013, 17 000 personnes ont participé à cette opération qui a permis de récolter 350 000 euros pour la recherche. Cette année, ce sont les Caennais quis'y mettent.

Joakim, barbier installé dans le centre-ville de la capitale bas-normande, a décidé de participer à l'opération. Il reverse un euro à la fondation Movember sur chaque rasage traditionnel et incite ses clients à arborer durant ce mois de novembre une moustache militante. Depuis le début du mois, il a réussi à "convertir" deux nouveaux adeptes par jour. "C'est un sujet tabou pour les hommes, on ne dit pas à tout le monde: je viens de me faire faire un dépistage, un toucher rectal. Je trouve que c'est une façon ludique d'aborder le sujet différemment".

Le jeune barbier s'est également associé au pub O'Donnell's pour organiser un concours de moustache le samedi 29 novembre. La pâtisserie C & Choux commercialise durant le mois de novembre un chou moustache: un euro reversé à la recherche pour une réglette de chou achetée.

Mais Movembre n'est pas réservé qu'aux mâles. Les filles sont également les bienvenues. Aure Bret, maquilleuse, et son amie Tiffany Lesch, photographe, toutes deux professionnelles, ont demandé à un de leurs amis, moustachu, de poser pour elles. Elles ont sélectionné neuf photographies. "Chaque photo a vocation à montrer l'état d'esprit de l'homme, le cheminement pour aller se faire dépister", explique Tiffany. Les clichés sont publiés un par un sur les réseaux sociaux et leur site chaque mercredi et samedi, une façon de parler de ces maladies et d'appeler aux dons (il est possible de faire un don sur le site).

Plus d'infos sur le site internet du mouvement Movember.

Reportage de Gwenaëlle Louis et Charles Bézard
Intervenants:
- Joakim, coiffeur barbier moustachu
- Kevin, "Mo bros"
- Tiffany  Lesch, photographe et "Mo sista"

Des Caennais se laissent pousser la moustache pour lutter contre le cancer des testicules

Sur le même sujet

Les + Lus