Incidents sur la ligne le Havre-Rouen-Paris : le maire de Sainte-Adresse interpelle le PDG de la SNCF

Pannes, vétusté, retards, manque de communication. Le conseil municipal de Sainte-Adresse a voté à l'unanimité l'envoi d'un courrier à Guillaume Pépy en novembre. La réponse est arrivée



Les passagers de la ligne Paris-Rouen-Le Havre ont traversé un hiver difficile.

"Les retards ne constituent plus une exception mais la règle quotidienne. Les coupures de trafic sont extrêmement pénibles, surtout le week-end où nous sommes "coupés du monde". Les pannes de matériel sont répétitives et lassantes. Bref, plus personne ne veut prendre le train"


(Extrait du courrier d'Hubert Dejean de la Bâtie, maire de Sainte-Adresse à Guillaume Pépy, PDG de la SNCF)



Guillaume Pépy a répondu le 23 février dans un courrier détaillé de deux pages.

"Nous traversons depuis octobre une crise qui affecte le matériel roulant (...) Elle se traduit par un nombre élevé de pannes, une difficulté à garantir la composition des trains et des irrégularités quant au fonctionnement et à la disponibilité des équipements à bord, notamment des toilettes".

Le PDG de la SNCF souligne un "redressement de la situation"

"Si un important travail reste à accomplir pour revenir à un niveau de qualité (....) plus satisfaisant, l'engagement de nos équipes a redressé la situation en améliorant  les compositions des rames et la qualité de production. Cette mobilisation a ainsi permis de passer le cap du changement d'horaires du 15 décembre dans les meilleures conditions. La régularité de la ligne s'établit par ailleurs à un niveau de 92,6% pour le mois de janvier 2015."

Dans un communiqué le maire de Sainte-Adresse réagit ce jeudi 12 mars

"La réponse vient d'arriver trois mois plus tard, elle peut se résumer à un air bien connu. "Tout va très bien madame la Marquise !"(...) une réponse technocratique, éloignée des réalités quotidiennes vécues par les usagers et surtout avec des effets concrets pour quand ? !..."