7e vague de Covid-19 : port du masque, positif, cas contact, 4e dose... quelles sont les "nouvelles" règles ?

Publié le Mis à jour le

Une 7e vague épidémique de Covid-19, portée par les variants Omicron BA4 et BA5, déferle en France. Le gouvernement appelle à plus de vigilance pour éviter la saturation des hôpitaux pendant les vacances d'été. Port du masque, 4e dose : on fait le point sur les mesures.

En Normandie comme dans le reste de l'hexagone, la 7e vague de Covid-19 est bel et bien en train de s'installer juste avant les vacances d'été. Au 28 juin 2022, l’incidence régionale s’établit à 586,6 cas pour 100 000 habitants, en hausse de 50,6 % par rapport au précédent point de situation. 

Port du masque, dose de rappel, cas positif, cas contact : on fait le point sur les gestes à adopter.

Le port du masque recommandé

Face à cette 7e vague, la Première ministre Élisabeth Borne recommande aux Français le port du masque dans les lieux clos et de promiscuité, notamment les transports en commun, et en particulier en présence de personnes fragiles. Il s'agit pour l'instant de "recommandations", sans caractère d'obligation.

Le port du masque reste obligatoire dans les établissements de santé et médico-sociaux.

4e dose pour les +60 ans et les plus fragiles

Pour relancer l’immunité et garantir le plus haut niveau de protection face au Covid-19, une deuxième dose de rappel (ou quatrième dose) est recommandée pour les personnes les plus à risque de faire une forme grave de la maladie :

  • Les personnes de 80 ans et plus, les résidents d’Ehpad et d’USLD (Unité de soins de longue durée) quel que soit leur âge, ainsi que pour les personnes immunodéprimées, à partir de trois mois après la dernière injection ;
  • Les personnes âgées de 60 à 79 ans, avec ou sans comorbidité, dès 6 mois après l’injection du premier rappel ou après la dernière infection.

"L’injection de cette deuxième dose de rappel doit permettre de renforcer la protection de ces personnes contre les formes graves de la maladie et les décès, dans le contexte actuel de reprise de la circulation du virus", indique l'Agence Régionale de Santé (ARS) Normandie dans un communiqué de presse.

Au 19 juin, plus d’un tiers des Normands éligibles ont effectué leur deuxième dose de rappel. "Il faut poursuivre la mobilisation pour que toutes les personnes éligibles bénéficient de ce rappel", poursuit l'ARS Normandie.

Que se passe-t-il en cas de test positif au Covid-19 ?

Pour les personnes positives disposant d’un schéma vaccinal complet et à jour, y compris pour les enfants de moins de 12 ans : l’isolement est d’une durée de 7 jours (pleins) à compter de la date du début des symptômes ou de la date du prélèvement du test positif.

Toutefois, au bout de 5 jours, la personne positive peut sortir d’isolement à deux conditions :

  • Elle effectue un test antigénique ou RT-PCR et celui-ci est négatif ;
  • Elle n’a plus de signes cliniques d’infection au SARS-CoV-2 depuis 48h.

Si le test réalisé est positif ou si la personne ne réalise pas de test, son isolement est maintenu à 7 jours. Elle ne réalise pas un second test à J7.

Pour les personnes positives ayant un schéma vaccinal incomplet et pour les personnes non- vaccinées : l’isolement est de 10 jours (pleins) à compter de la date du début des symptômes ou de la date du prélèvement du test positif.

Toutefois, au bout de 7 jours, la personne positive peut sortir d’isolement à deux conditions :

  • Elle effectue un test antigénique ou RT-PCR et celui-ci est négatif ;
  • Elle n’a plus de signes cliniques d’infection au SARS-CoV-2 depuis 48h.

Si le test est positif ou si la personne ne réalise pas de test, son isolement est maintenu à 10 jours.

Le respect des gestes barrières (port du masque et mesures d’hygiène) est à respecter les 7 jours suivant la sortie d’isolement du cas positif.

Je suis cas contact, dois-je m'isoler ?

Si vous avez été en contact avec une personne positive au Covid-19 sans mesure de protection efficace, un isolement n'est pas nécessaire mais vous devez :

  • appliquer strictement les gestes barrières (port du masque, distanciation sociale...)
  • réaliser un test PCR ou antigénique ou un autotest 2 jours après avoir été en contact avec la personne positive
  • si l'un de mes tests est positif, je m'isole et je suis les recommandations citées plus haut dans l'article.

Enfant de moins de 12 ans cas contact :

Si la personne cas contact est un enfant de moins de 12 ans, les consignes à respecter sont identiques à celles des adultes. Vous devez lui faire réaliser un test de dépistage (RT-PCR ou test antigénique ou autotest) 2 jours après avoir été prévenu par l’Assurance Maladie ou par la personne positive (par exemple : cas contact le mercredi donc test de dépistage à réaliser le vendredi).

    Par ailleurs, si vous êtes cas contact, vous devez informer de votre situation toutes les personnes avec qui vous avez été proches 2 jours après votre dernier contact avec la personne positive au Covid-19. Il faudra leur recommander :

    • de limiter leurs contacts sociaux et familiaux ;
    • de réaliser une auto-surveillance de leur température et de l’éventuelle apparition de symptômes, avec un test diagnostic immédiat en cas de symptômes, quel que soit l’âge.

    Pass sanitaire / Pass vaccinal

    • Le pass vaccinal n’est plus exigé nulle part (lieux de loisirs et de culture, activités de restauration commerciales, foires, salons professionnels…).
    • Le pass sanitaire reste en vigueur dans les établissements de santé, les maisons de retraite, les établissements accueillant des personnes fragiles ou en situation de handicap.