• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Au nom de son fils assassiné, Latifa Ibn Ziaten installe son association à Rouen

Latifa IBN Ziaten inaugure ses nouveaux locaux à Rouen en présence du maire Yvon Robert et de la sous-préfète. / © Stéphane Gerain - France 3 Normandie
Latifa IBN Ziaten inaugure ses nouveaux locaux à Rouen en présence du maire Yvon Robert et de la sous-préfète. / © Stéphane Gerain - France 3 Normandie

Juste après la mort de son fils, victime de Mohamed Merah, Latifa Ibn Ziaten créait une association de prévention, aujourd'hui elle dispose de locaux à Rouen.

Par Véronique Arnould

"Plus jamais Merah"

C'est le souhait de Latifa énoncé juste après la mort de son fils assassiné à Toulouse à l'âge de 30 ans le 11 mars 2012. Imad Ibn Ziaten, maréchal des logis chef, est une des victimes de Mohamed Merah. Au lendemain de ce drame, Latifa décide de communiquer pour "la jeunesse et pour la paix".

De nouveaux locaux 

Depuis 2012, elle sillonne la France et ses écoles pour parler aux jeunes des dérives intégristes. Son association Imad est dorénavant installé à Rouen, 43 quai du Havre afin de recevoir plus facilement les jeunes et les familles touchés par l'intégrisme. Vidéo : un reportage de Stéphane Gerain et Olivier Flavien.
association Imad
Avec les interviews d'Yvon Robert - Maire de Rouen et Latifa Ibn Ziaten - Association Imad, pour la jeunesse et la paix

Une vigilance sans relâche

Latifa Ibn Ziaten a pris son baton de pélerin en 2012, depuis son association prend du galon. Elle vient notamment de signer deux conventions avec les ministères de l'éductaion et de la justice pour promouvoir le dialogue et la prévention dans les écoles et les prisons. En parallèle, avec l'aide de bénévoles, elle reçoit les familles inquiètes par ces dérives.







 

Sur le même sujet

Edouard Philippe à Rouen pour lancer "Team France", outil numérique pour aider les entreprises à exporter

Les + Lus