Calvados : les habitants de Meuvaines votent contre les éoliennes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Lucie Caillieret
"Meuvaines non aux éoliennes !", peut-on lire sur deux banderoles. Dans cette commune du Bessin, les habitants ont décidé d'afficher en toutes lettres leur opposition à un éventuel projet éolien.
"Meuvaines non aux éoliennes !", peut-on lire sur deux banderoles. Dans cette commune du Bessin, les habitants ont décidé d'afficher en toutes lettres leur opposition à un éventuel projet éolien. © Léna Romanowicz

169 personnes étaient appelées à donner leur avis sur une étude de faisabilité d'un projet éolien, à Meuvaines, dans le Bessin. Le « contre » l’a emporté majoritairement. La municipalité qui s'était dans un premier temps montrée favorable, délibérera à nouveau en conseil municipal.

"Êtes-vous pour ou contre l’étude de faisabilité d’un projet éolien ?", c’est la question qui était posée samedi 12 novembre aux habitants de Meuvaines, ville située au nord de Bayeux, dans le Bessin. En avril 2021, la municipalité de cette commune, qui compte 144 habitants, avait dans un premier temps donné son accord à une étude de faisabilité pour implanter des éoliennes. Avant de faire marche arrière, au vu des nombreuses contestations exprimées.

"Moi, pour la sérénité de la commune, je pense que ce vote consultatif est nécessaire. On veut savoir combien de personnes sont contre", explique Gilles Tabourel, maire de Meuvaines.  

Le « contre » l’emporte largement

Samedi, les habitants se sont déplacés massivement aux urnes. Sur les 169 inscrits (les propriétaires terriens étant également sondés), 120 ont voté. Les résultats sont sans appel : 20 habitants sont pour, 100 contre.

Le conseil municipal va se réunir dans quelques temps pour prendre une décision et je pense qu'on va s'aligner par rapport aux votes.

Gilles Tabourel, maire de Meuvaines

Sur la commune, des riverains ont même créé une association pour la protection de l’environnement du Bessin, "pour lutter contre ce projet aussi proche des habitations" précise Benoît André. Le président déplore notamment la méthode employée : "Le promoteur a démarché les agriculteurs, les mairies, il y a environ un an et nous, en tant qu’habitants du village, nous avons appris cela seulement au mois de mai. Ça s’est passé au départ dans la plus grande opacité !"

Françoise Lebrun, habitante de Meuvaines, craint quant à elle de voir le paysage changer : "Je trouve ça aberrant. C’est moche ce qu’ils veulent faire. Déjà on les a en mer, c’est pas drôle. Mais alors là, dans un paysage qui est magnifique !"

Un vote surprise pour le promoteur

À l’initiative du projet : la Société Terre et lac conseil. L’entreprise française, basée à Lyon, a identifié un secteur favorable à l’implantation d’éoliennes dans le Calvados. En plus de Meuvaines, 5 autres villes sont concernées : Asnelles, Saint-Côme-de-Fresné, Ryes, Crépon et Bazenville.

Interrogé sur le vote consultatif organisé à Meuvaines, Damien Vacalus, directeur associé, fait part de son étonnement : "On trouve que ça arrive un petit peu tôt [...] Aujourd’hui, on fait seulement des études pour savoir si un projet éolien est faisable. S’il y a suffisamment de vent est la première chose mais il faut aussi connaître les contraintes environnementales, paysagères et patrimoniales, faire des études acoustiques…"

Des éoliennes de tailles « moyennes »

Une fois ces résultats obtenus, le promoteur affirme que les scénarios d’implantation des éoliennes seront discutés avec tous les acteurs concernés (collectivités, administrations, riverains, agriculteurs…). Pour l’heure, seule une donnée technique peut être communiquée : si le projet abouti, les éoliennes seraient de tailles « moyennes » car le plafond aéronautique empêche de dépasser les 120 mètres.

Impossible en revanche de dire combien d’éoliennes pourraient être implantées, cela dépendant à nouveau des études. Damien Vacalus reconnait toutefois qu’il est difficile de "faire un projet en dessous de 3 éoliennes. On a une grande plaine agricole sur plusieurs kilomètres donc on pourrait installer 4, 5, peut-être 6 éoliennes en se mettant à bonne distance des habitations."

Selon la réglementation, une éolienne doit être implantée à 500 mètres minimum d’une habitation. Quant à la décision d’installer ces éoliennes sur les communes ciblées, le dernier mot reviendra au préfet.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.