À 22 ans, Noé Gauchard et Emma Fourreau sont passés tout près d’une victoire aux législatives

Plus sur le thème :

Ils ont mis toute la force de leur engagement politique pour remporter leur circonscription aux élections législatives 2022. S’ils ont tous les deux perdu, Emma Fourreau et Noé Gauchard se sont illustrés dans cette campagne par leur personnalité. Quel avenir attend désormais ces deux figures de la gauche âgées de seulement 22 ans ?

Elle est passée à un cheveu de la victoire. Emma Fourreau, candidate Nupes-LFI aux élections législatives 2022 a été battue par le député sortant Fabrice Le Vigoureux (Renaissance, ex-LREM – Ensemble) dimanche 19 juin 2022, dans la 1ère circonscription du Calvados. Une défaite à deux cent voix près pour celle qui se présentait dans un territoire loin d'être acquis à sa cause. Fabrice Le Vigoureux l’a emporté avec 18 496 voix contre 18 296 voix pour Emma Fourreau.

Alors, dimanche soir, après sa défaite, l’étudiante de Science Po à Caen, restait positive. "Ça s’est joué à rien. On a réussi à mobiliser les électeurs sur une circonscription qui est pourtant très centriste voire même de droite. On a montré qu’on a fait une belle campagne et surtout qu’il y a une défiance maintenant vis-à-vis de LREM", indique la militante La France Insoumise depuis 2017.

Même sur le plan national c’est une défaite puisqu’ils n’ont même pas la majorité absolue. Nous, ce qu’on voit, c’est que la Nupes progresse énormément notamment sur Caen, puisqu’on a gagné la ville de Caen.

Emma Fourreau, candidate Nupes-LFI sur la 1ère circonscription du Calvados

France 3 Normandie

"Bon. 200 voix pile, ça ne sera pas pour cette fois. Mais quelle campagne ! Fière d'avoir mené la bataille sur le terrain avec de merveilleux camarades et de pouvoir compter sur d'incroyables député•es pour porter nos combats à l'Assemblée MERCI, on lâche rien, jamais !", a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

Noé Gauchard, lui, briguait un siège de député dans la 6e circonscription du Calvados. Une circonscription sous les feux des projecteurs partout en France puisque son adversaire était nulle autre que la Première ministre Elisabeth Borne. Cette dernière était en "terrain conquis" puisqu’à Vire, Emmanuel Macron est arrivé en tête au premier et au second tour et le maire, Marc Andreu-Sabater, est un soutien de la première heure de la majorité présidentielle et un proche d’Edouard Philippe.

Et pourtant, si Elisabeth Borne et son suppléant Freddy Sertin l’ont bien remporté dimanche, ce n’est pas avec une large avance. Le jeune Noé Gauchard était à 2000 voix de réaliser un petit séisme politique : la démission de la Première ministre. C’est ce score que retient le désormais ancien candidat Nupes à la députation : "Électoralement, elle a gagné. Après, tout le monde lui prédisait un score bien plus élevé que celui-ci et je pense que c’est une défaite morale. Dans une circonscription prétendument acquise à sa cause dans laquelle Alain Tourret a quand même fait près de 70% au deuxième tour en 2017, elle fait à peine 52%. 2200 voix d’écart face à la Nupes qui réalise un score historique dans cette circonscription je pense que c’est un camouflet pour elle."

C’est déjà un signal fort envoyé à Emmanuel Macron pour dire que sa Première ministre, dans une circonscription aussi facile, est autant contestée. Je pense que c’est un symbole à envoyer au niveau national.

Noé Gauchard, candidat Nupes-LFI sur la 6e circonscription du Calvados.

France 3 Normandie

"SCORE HISTORIQUE Merci à toutes et à tous. Tout cela n’est que le début", écrit-il sur Twitter.

Quel avenir pour ces deux militants LFI ?

Agés de 22 ans, ces étudiants de Sciences Po ont tous les deux fait trembler leurs adversaires. Si leur jeunesse peut les faire passer pour des novices, ils sont tous les deux engagés depuis de nombreuses années en politique, notamment pour Emma Fourreau qui n’en est pas à sa première campagne électorale, et qui est déjà active dans le milieu associatif. Au lycée, ils se sont même déjà mobilisés ensemble contre la loi travail, adoptée en 2016. Alors, quand on leur demande s’ils sont impressionnés par leurs adversaires politiques, notamment sur les plateaux de télévision, ils balaient cette idée d'un revers de la main.

Quand on part de l’optique que nous, on n’a pas peur d’eux, on se rend compte que c’est eux qui ont peur de nous. Parce qu’on est une jeunesse dynamique, nouvelle, à qui on n’a jamais donné la parole et une fois qu’on lui donne on se rend compte qu’elle est pertinente cette jeunesse-là, qu’elle est capable de dire des choses et de porter des idées.

Noé Gauchard

France 3 Normandie

Si cette période électorale s’est achevée dimanche soir, l’un comme l’autre sait que son avenir est du côté de l’engagement. "Le militantisme ça ne nous quittera jamais, sous une forme ou une autre. Moi, je l’ai porté pendant des années dans le milieu associatif, je l’ai porté dans le milieu politique dans cette campagne et je continuerai à le porter partout où ça sera possible", détaille Noé Gauchard sans évoquer une quelconque ambition électorale.

"Pourquoi pas ? répond Emma Fourreau. Après il faut voir qui a envie d’y aller car ça ne m’est pas acquis de droit cette place de candidat. Donc si d’autres veulent y aller, qu’ils y aillent et si il y a besoin que j’y retourne et bien j’y retournerai avec plaisir parce qu’on a commencé un travail qui n’est pas achevé."

Noé Gauchard et Emma Fourreau, deux noms qui auront traversé cette campagne des élections législatives 2022 et qui, peut-être, en traverseront d'autres.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité