A Caen, les gilets jaunes, sans gilets jaunes, retournent dans la rue

Les "gilets jaunes" de retour dans la rue ce samedi 31 août à Caen / © JYG
Les "gilets jaunes" de retour dans la rue ce samedi 31 août à Caen / © JYG

A deux jours de la rentrée scolaire, les "gilets jaunes" faisaient leur rentrée dans la rue ce samedi 30 août à Caen. Environs 250 personnes ont répondu aux appels lancés sur les réseaux sociaux.

Par CM

"Très peu de choses ont été résolues ces derniers mois, seulement 10%. Les petis grains de sel que le gouvernement a donné ne suffisent pas. On ne peut pas se contenter de ça quand on sait que les grosses richesses continuent, continuent. Et le prix de l'essence, c'est pareil. Je fais 60 kilomètres pour aller travailler quatre heures par jour. Vous imaginez qu'il ne me reste pas grand chose sur ma fiche de paye." Les grandes vacances sont passées. Pas les revendications. Avec la fin de l'été, certains "gilets jaunes" étaient bien décidés à faire leur rentrée. Plusieurs appels à la mobilisation avaient été lancés sur les réseaux sociaux ces derniers jours.
 
A Caen, les gilets jaunes, sans gilets jaunes, retournent dans la rue
Reportage de Jean-Yves Gélébart et Sarra Ben Cherifa

Ce samedi 31 août, environs 250 personnes ont répondu à ces appels et se sont retrouvées, sans avoir revêtu le traditionnel gilet de sécurité, en début d'après-midi devant le château de Caen dans une ambiance, au départ, plutôt "bon enfant". Comme plusieurs samedi d'affilée ces dernier mois, le préfet du Calvados avait interdit tout manifestation dans le centre-ville. Et comme d'habitude, les manifestants ont bravé l'interdit, jouant au chat et à la souris avec les forces de l'ordre.

Et la tension de monter peu à peu au fil de l'après-midi. Une de nos équipes a ainsi assisté à deux interpellations plutôt musclées et mal vécues par les manifestants. Selon la préfecture du Calvados, les deux individus concernés ont été arrêtés pour "outrage pour l'un, rébellion pour l'autre". Le représentant de l'Etat indique également qu'une soixantaine de manifestants avaient été verbalisés vers 17 heures.

Sur le même sujet

Réaction de Brigitte Lebrethon au décès de Jacques Chirac 26 septembre 2019

Les + Lus