Coronavirus à Biéville-Beuville : l'apparition d'un cluster bouleverse le quotidien des habitants

Ce 10 mars 2020, dépistage du Coronavirus sur des volontaires à Biéville-Beuville / © Florent Turpin/FranceTélévisions
Ce 10 mars 2020, dépistage du Coronavirus sur des volontaires à Biéville-Beuville / © Florent Turpin/FranceTélévisions

La préfecture du Calvados durcit les mesures de précaution. Depuis dimanche soir, le nombre de personnes diagnostiquées positives au coronavirus à Biéville-Beuville, dans l'agglomération de Caen, est passé de 6 à 15, devenant un cluster. Des mesures s'imposent, la commune d'Epron également touchée. 

Par Alexandra Huctin- J.S-S /L.A.

Apparition de cas groupés (cluster) à Bieville-Beuville : 15 personnes testées positives au Covid-19 soit 8 nouveaux cas


Mercredi 11 mars, le préfet du Calvados a décidé du renforcement des mesures de précaution sur la commune de Biéville-Beuville : "Suite à l'étude épidémiologique engagée sous l'égide de l'ARS Normandie, d’autres cas positifs ont été constatés à Biéville-Beuville. Un des cas détecté est enseignant à Epron. L'école de la commune est fermée dans l'attente des résultats."

Dans le Calvados, l'ARS fait désormais état de 15 cas positifs au Covid-19, soit 8 de plus qu'il y a 24 heures. Une personne est toujours hospitalisée. Les autres personnes sont prises en charge à domicile.

Par arrêté, le préfet du Calvados a donc décidé la fermeture, jusqu'au 23 avril :
  • des salles de réunions, de conférences, de spectacles ou à usage multiple
  • des salles de danse, discothèques et salles de jeux
  • des établissements d'enseignement et d'accueil collectif de mineurs
  • des salles d'exposition
  • des établissements sportifs couverts
  • des musées
  • des établissements de plein air (stades, boulodromes, golf..) 
 

Plus d'école pour les enfants de Biéville et le BAC ?


Pour tous renseignements, un numéro de téléphone : 


"Nos écoles sont fermées depuis lundi et depuis ce matin nos enfants scolarisés dans d’autres communes sont amenés à rester chez eux", explique ce jeudi 12 mars le maire de la commune de Biéville-Beuville, Dominique Vinot-Battistoni. C'est ce qui change depuis que la ville est indentifiée comme cluster.
 

Déjà, depuis lundi "un régime de protection" avait été mis en place, explique le maire, il a été renforcé depuis. Ainsi, par arrêté préfectoral l'ensemble des élèves, collégiens et lycéens de la commune sont priés de rester en quatorzaine. Et ce, même s'ils sont scolarisés à l'extérieur de la commune. C'est forcément le cas pour tous les collégiens et les lycéens qui sont inscrits dans des établissements de Caen. Les collégiens dépendent du collège Lechanteur et les lycéens sont répartis entre le Lycée d'Umont d'Urville et Victor Hugo. 

Oui mais pour les terminales ?


La décision du préfet du Calvados date de ce mercredi 11 mars, dans la soirée. Aussi, grosse panique dans les famille de Biéville-Beuville où un enfant passe le bac. 
En effet, ce jeudi 12 mars 2020, les élèves du lycée Victor Hugo sont convoqués pour les épreuves d'anglais du baccalauréat 2020. La nouvelle formule est faite ainsi : en plus du contrôle continu, les terminales passent en ce moment (et les dates varient selon les établissements) leur baccalauréat de langue vivante 1 et 2, une épreuve de compréhension orale de langue vivante.

Que doivent faire ces élèves? appliquer les mesures et ne pas se rendre aux épreuves ? Personne n'a de réponse . Et ce mercredi soir, c'était très confus à la cellule d'information de la Préfecture du Calvados qui ne savait pas trop quoi répondre.

Il a été conseillé aux familles de téléphoner ce matin au chef d'établissement. Oui mais le bac c'est ce matin, se lamente Nathalie maman de Mattéo convoqué en fin de matinée pour une épreuve qui compte et à un moment important de sa vie.

Qui aborderait les épreuves du baccalauréat à la légère ou comme une option ? 

Le proviseur du Lycée Victor Hugo se veut très rassurant. Ces épreuves comptent mais tout cela sera géré sans pénaliser les élèves confinés.


Nous gérons ces épreuves à l'intérieur de l'établissement.tous les élèves concernés restent chez eux. Et ils seront reconvoqués avant ou après les vacances de Pâques pour une session de rattrapage. Ce serait la même chose pour un élève malade le jour de l'épreuve. Et ça arrive.

(Laurent Macrel, proviseur du Lycée Victor Hugo à Caen) 

Epron, école fermée car la maîtresse d'école est touchée


Selon les dernières informations, une enseignante de l'école primaire d'Epron a été diagnostiquée positive au récent Coronavirus. Elle habite Biéville-Beuville.
L'école élémentaire d'Epron est donc fermée ce jeudi et jusqu'à nouvel ordre, pas l'école maternelle. La crèche de la commune refuse, pour respecter l'arrêté préfectoral, de prendre en charge les enfants de Biéville-Beuville à partir de ce matin. En effet, entre ces deux communes voisines, les échanges sont quotidiens. Et tout est bouleversé. 

Idem à Hérouville-Saint-Clair (deuxième ville du Calvados), la crèche accueille des enfants de Biéville-Beuville et a dû les refuser ce jeudi matin. 


Et le bus ?


"Les bus urbains ne s’arrêtent plus à Biéville-Beuville pour ceux qui sont sur période scolaire mais les lignes de bus ne sont pas arrêtées. La vie continue et heureusement", déclare ce jeudi le maire dela ville. Effectivement, aucune restriction de circulation n'est émise par Twisto, le bon sens est de rigueur. Dans la commune de Biéville-Beuville, petite cité dortoir bon chic bon genre, aux portes de Caen, tout le monde s'interroge. Bien sûr, beaucoup de gens, ici, travaillent à Caen; "Et on continue à circuler normalement ?", s'interrogent certains.

Les bus ne sont pas arrêtés à Biéville-Beuville, c'est quand même étonnant, s'interroge Christine qui vient de recevoir un appel du collège de sa fille à Caen. Elle, elle n'a pas le droit de retourner au collège et je comprends. Mais par contre, elle peut monter dans un bus pour aller en centre-ville ? 
 

Christine restera chez elle dans les jours qui viennent. Son mari assurera sa mission de travail à partir de chez lui jusqu'au 23 mars : ordre de son employeur, La Poste. "Et c'est mieux comme ça. c'est de notre responsabilité d'être prudent. Ma peur ça n'est pas seulement d'être contaminée dans Biéville. Loin de là, c'est plutôt de l'être sans le savoir et de contaminer quelqu'un de fragile."

Se faire livrer des courses ?

Certains s'interrogent aussi sur leurs déplacements à l'extérieur, d'autres moins. "Moi je me ferai livrer les courses dans les jours à venir", termine Christine. "C'est mieux pour tout le monde."


Tout a commencé  dimanche à Bieville Beuville avec 6 cas


L’ARS avait confirmé un premier cas de coronavirus dans la ville de Bieville-Beuville, dimanche. Depuis, quatroze nouvelles personnes ont été confirmées positives. De une personnes on était passé rapidement en début de semaine à 6. Toutes ont participé à un cours de gym organisé par la commune et ont été invitées par mail à rester confinées chez elles pour limiter toute propagation.

 
 

Fermetures d'établissements publics et d'écoles à Bieville-Beuville


Dans un communiqué publié lundi soir, la préfecture du Calvados en collaboration avec l’ARS a engagé un lot de mesures en attendant les résultats "d’une enquête épidiémologique" qui doit permettre de "mesurer la circulation du virus". "L'idée est de comprendre si le virus a seulement circulé entre ces cas ou s'il circule librement dans la commune", a précisé le préfet du Calvados, Philippe Court, invité sur France Bleu ce mardi matin.
Affichages accrochés sur les murs de l'école de Biéville-Beuville. / © Pierre-Marie Puaud / FTV
Affichages accrochés sur les murs de l'école de Biéville-Beuville. / © Pierre-Marie Puaud / FTV

"Dès aujourd'hui, une équipe constituée d'un médecin de santé public, un urgentiste et un infectiologue vont enquêter à Biéville-Beuville pour déterminer si le virus circule en dehors du cercle de personnes d'ores et déjà concernées et confinées", a annoncé la directrice de l'ARS, Christine Gardel.
 
Christine Gardel, directrice de l'Agence régionale de Santé de Normandie, nous explique comment l'enquête se déroule à Bieville-Beuville / © France Televisions
Christine Gardel, directrice de l'Agence régionale de Santé de Normandie, nous explique comment l'enquête se déroule à Bieville-Beuville / © France Televisions

Les cinq cas confirmés lundi soir sont des personnes qui ont été en contact avec une personne déjà diagnostiquée dimanche. A chaque fois que nous avons une personne diagnostiquée nous effectuons une enquête pour déterminer toutes les personnes qui ont été en contact et avec lesquelles il pourrait y avoir une contamination. On appelle toutes ces personnes et si elles sont symptomatiques, on les prélève et c'est comme çà qu'on a eu nos cinq cas à Bieville-Beuville.


"Sur Bieville Beuville, notre tâche maintenant, c’est de déterminer tous les contacts de ces cinq nouveaux cas" explique la directrice de l'ARS, "mais on a aussi la question de savoir si on n’a pas une diffusion non maîtrisée du virus qui atteindrait la population générale et c’est pour çà qu’une équipe médicale est sur place pour vérifier".
 

En attendant, les rassemblements de plus de 50 personnes sont interdits. Certains établissements habituellement ouverts au public sont fermés. Parmi eux, le groupe scolaire de la commune (école élémentaire et maternelle). Près de 359 élèves et 27 adultes sont concernés.
 

L'école de mes enfants est fermée, que faire ?

Si vous êtes parent d'un enfant âgé de moins de 16 ans, vous pouvez bénéficier d'un arrêt maladie indemnisé. 

La préfecture du Calvados explique la procédure :


"Pas de panique à avoir"

Le maire du village, Dominique Vinot-Battistoni, interrogé par nos soins, détaille certaines dispositions prises ce mardi matin par ses équipes :"on va afficher la fermeture des salles de réunion, distribuer une note explicative dans toutes les boites aux lettres de la commune. On est également en contact avec les maires des communes voisines puisque les mesures qui nous concernent aujourd’hui pourraient être élargies et s’appliquer aux communes voisines dans le futur."

Ce mardi après-midi, toutes les personnes de Bieville-Beuville qui souhaitaient se faire dépister ont pu rencontrer les équipes de santé sur place, dans une salle communale :

Le maire de Bieville Beuville a tenu à rappeler qu'il "n'y avait pas de panique à avoir". "Ce matin, l'accueil des parents d'élèves à l’école pour leur expliquer la situation s'est très bien passé, en présence du directeur de l’école, de celui du cabinet du préfet, de l'inspection académique et de l'ARS. Tous les services travaillent parfaitement en phase. Il n’y a pas de panique à avoir, les habitants peuvent se déplacer dans la ville et vaquer à leurs occupations quotidiennes. Les élections municipales sont maintenues."  
 


Comment les élèves de Bieville-Beuville vont-ils pouvoir suivre leurs cours à distance ?

"A partir d'aujourd'hui, deux solutions sont possibles pour les élèves de Bieville-Beuville" explique Christine Gavini Chevet, Rectrice de l'académie de Normandie, "les solutions habituelles, les professeurs travaillent auprès des inspecteurs pour créer des ressources pédagogiques, des exercices qu'ils transmettent à leurs élèves par l'environnement numérique de travail (ENT) que connaissent bien les élèves et les enseignants soit directement par des photocopies transmises aux élèves. Il y a une deuxième solution qui est envisagée quand l'école est fermée, c'est le centre d'enseignement à distance (le CNED) qui propose "ma classe à la maison" qui permet, pour 4 semaines, d'avoir des exercices et de petits éléments de cours, de la maternelle à la terminale."
Christine Gavini Chevet, rectrice de l'académie de Normandie, nous explique comment les élèves de Bieville-Beuville vont suivre les cours ces prochains jours. / © France Televisions
Christine Gavini Chevet, rectrice de l'académie de Normandie, nous explique comment les élèves de Bieville-Beuville vont suivre les cours ces prochains jours. / © France Televisions

Le rectorat va communiquer aux élèves de Bieville-Beuville l'adresse de "ma classe à la maison" où il vont pouvoir créer leur compte personnel. Dès le compte créé, ils peuvent commencer à travailler. Ceux qui n'ont pas accès à un ordinateur pourront se voir prêter des tablettes pour se connecter.

Il s'agit surtout d'entretenir l'acquis pour le moment. "On parle d'abord de quelques jours de fermeture" ajoute la rectrice. "Il faut entretenir les acquis, que les élèves ne perdent pas. Je vous rappelle qu'on n'est pas loin des vacances, ils ont déjà eu 15 jours de vacances donc il ne fauit pas trop qu'ils s'éloignent de cet apprentissage. S'il s'averait, à terme, que la durée d'absence était trop longue, on pourrait envisager aussi que ces ressources permettent aussi d'acquérir de nouveaux apprentissages mais nous n'en sommes pas encore là dans les deux cas que nous connaissons en Normandie."

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus