• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Greffe d'organes : Pour sauver son amie, elle est prête à donner un rein. Témoignage

Isabelle Lescellière (à droite) a retrouvé "la liberté" depuis son opération et a toujours pu compter sur le soutien de son amie Cathy Belliot (à gauche) / © IL/CB
Isabelle Lescellière (à droite) a retrouvé "la liberté" depuis son opération et a toujours pu compter sur le soutien de son amie Cathy Belliot (à gauche) / © IL/CB

Comme le rappelle chaque année l'agence de biomédecine, nous sommes "tous donneurs, tous receveurs". A l'occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d’organes, le 22 juin, nous avons souhaité vous raconter l'histoire d'Isabelle et de Cathy, au dénouement inattendu.

 

Par Pauline Latrouitte

Isabelle vit à Bavent. C'est là qu'elle rencontre il y a plus de 20 ans Cathy. Leur enfants sont copains de classe. Elles deviendront comme elles disent"soeurs de coeur", à longueur de marches dans les marais de Sallenelles et de moments de complicité, dans les bons ... comme dans les mauvais jours.

Car Isabelle vit avec une insuffisance rénale depuis l'âge de 16 ans. Une pyélonéphrite mal soignée, à priori. Elle a subi l'hémodialyse "une horreur".
 
Cathy et Isabelle : "les soeurs de coeur" / © IL/CB
Cathy et Isabelle : "les soeurs de coeur" / © IL/CB


Il y a 14 ans, Isabelle a la chance d'être greffée, elle revit. Ces quatorze années de "bonheur" et d'anti-rejets vont être interrompues subitement l'été dernier. Elle fait un malaise et se retrouve hospitalisée.

Elle redoute un cancer. Finalement, c'est une infection pulmonaire. "Je savais que cela signifiait l'arrêt des anti-rejets et la perte du greffon. Mais à choisir .... " 
 
© Agence biomédecine
© Agence biomédecine


Isabelle s'inscrit sur la liste d'attente des greffes de rein. Le centre de néphrologie-dialyse-transplantation rénale lui propose de se faire dialyser à la maison. "Ce qui lui permet de continuer à travailler et de faire une pause avec la maladie".  

Cathy, l'amie prodigieuse, lui propose spontanément de lui donner un rein. "J'ai toujours reçu, c'est à moi de donner maintenant" confie-t-elle.

Une aventure intense commence ... 

Reportage Pauline Latrouitte - Stéphanie Lemaire - Karine Lepainteur
 
Greffe_d_organes_Pour_sauver_son_amie_elle_est_prete_a_donner_un_rein_Temoignage


Cathy va devoir faire des tests de compatibilité, s'entretenir avec un.e psychologue et aller au tribunal. Le parcours dure environ six mois, avec à chaque étape la sensation d'avoir une épée de Damoclès au dessus de la tête, car tout peut s'arrêter.

Elles s'étaient bien préparées et avaient tout imaginé, sauf la fin. A voir dans ce reportage  ;)
 
© agence de biomédecine
© agence de biomédecine

 

Sur le même sujet

Embarquez à bord d'une moissonneuse-batteuse !

Les + Lus