Pourquoi la Rochambelle est-elle une course à part ?

Des milliers de femmes qui courent vêtues de rose : l'image de la Rochambelle, la course (ou marche, c'est au choix) au profit de la lutte contre le cancer, a essaimé un peu partout. Des courses féminines se sont lancées dans son sillage mais la Rochambelle reste atypique. Voici pourquoi :
© CG France 3 Normandie Caen

La Rochambelle est une vraie course solidaire et caritative

Depuis sa création en 2006, 1 200 000 euros ont été collectés.

A son plus haut, près de 25 000 femmes participaient à la course organisée chaque année à Caen. Mais en 2018, devant une baisse notable des inscriptions, le président de l'association, Yves Martin, était en colère contre les "autres courses roses" organisées un peu partout en Normandie : "certaines courses ne reversent qu’un euro à la lutte contre le cancer, c’est scandaleux" faisait-il alors remarquer. Pour la Rochambellesur les 16 euros d'inscription 7 euros sont reversés au profit de la lutte contre le cancer.

En 2019, ce sont donc 98 000 euros qui vont être réunis grâce à la participation de 14 000 femmes (c'était le nombre de places total finalement mis à disposition cette année).
 

C'est l'une des premières courses du genre en France, la première en Normandie

Cette année 14 000 femmes sont attendues sur ce parcours de 5,8 kilomètres. "Il y a un engouement qui au départ s'est fait parce qu'on était tout seul. Quand la Rochambelle est arrivée, il n'y avait pas une course rose dans la région aujourd'hui, il y a pléthore", constate Yves Martin, "C'est aussi dû au fait que les femmes ont redécouvert le sport il y a quelques années et maintenant, elles participent à des épreuves plus longues." Terminé alors les courses à 25 000 coureuses ? Peut-être car finalement l'encadrement d'un tel nombre de participante a aussi un coût.  

La Rochambelle contribue au financement d'outils de lutte contre le cancer

Parmi les contributions les plus récentes, citons cette colonne de coelioscopie en 3D que le service de chirurgie gynécologique du CHU de Caen utilise. La manifestation sportive solidaire a permis d'en financer un tiers soit 120 000 euros.


La course a failli ne pas voir le jour... à une voix près

Yves Martin a eu l'idée de cette course en découvrant les courses Odyssea (pour la recherche contre le cancer féminin) dans un magazine féminin. Il a souhaité crééer une course exclusivement féminine au sein des Courants de la Liberté : "je me suis dit c'est une idée extraordinaire. On a proposé ça au conseil d'administration. Ca a été un vote et une discussion épique puisqu'à l'époque c'est passé à une voix. Beaucoup de gens se disaient, pourquoi que des femmes? Après il y a eu un engouement extraordinaire".


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport course à pied