Violences conjugales : la femme du maire de Cabourg condamnée à son tour

© Catherine Gauberti France 3 Normandie
© Catherine Gauberti France 3 Normandie

Tristan Duval avait été condamné à trois mois de prison avec sursis pour des violences commises à l'encontre de son épouse, lors d'une dispute en pleine rue. C'est sur ces mêmes circonstances que Solène Mauget, ex-Duval, écope d'une amende de 1500€. Son avocat a annoncé faire appel.

Par Elise Koutnouyan

Le jugement a été rendu ce mercredi 20 novembre, quasiment un an jour pour jour après la condamnation du maire de Cabourg. Son ex-femme, Solène Mauget, a été reconnue coupable de violences volontaires conjugales par le TGI de Caen. Elle écope d'une amende de 1500€, dont 1000€ avec sursis et 500€ de dommages et intérêts pour préjudice moral. Son avocat, Maître Stéphane Sebag, dénonce une décision "incompréhensible" et"scandaleuse".

Cette affaire a un parfum de vengeance. Le 7 août 2018, le maire de Caboug a frappé son épouse en pleine rue à la suite d'une dispute. Sophie Duval a été victime, selon les constatations médicales, d'une plaie à l'arcade, d'hématome à la pommette, de trace à l'omoplate, d'une côte fracturée et incapacité totale de travail de 14 jours. "Des photos ont été prises. Elle a le visage tuméfié", avait déclaré Me Sebag à l'époque. Pour ces circonstances, l'élu calvadosien a été condamné le 21 novembre 2018 à trois mois de prison avec sursis, sans peine d'inéligibilité.
 
 

Solène Mauget fait appel


Lors de son procès, Tristan Duval avait nié les faits, affirmant que c'était son épouse qui l'avait agressé. Malgré sa condamnation, il avait décidé de poursuivre à son tour son épouse pour violence volontaire conjugale "suivie d'incapacité supérieure à 8 jours". 

Si les faits ont été requalifiés en "violence volontaire suivie d'incapacité inférieure à 8 jours", Solène Mauget a été reconnue coupable par le TGI de Caen contre l'avis du parquet qui avait plaidé la relaxe. "C'était une morsure défensive. C'est clair quand on voit les photos, a réaffirmé Maître Sebag à l'issue du jugement. Il n'y a aucun élément dans ce dossier." L'avocat a annoncé faire appel du jugement.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus