"Je ne suis pas un tricheur". Guillaume Martin disqualifié, coup dur pour la France en vue des JO de Paris

4e à l'arrivée à Favria, Guillaume Martin est passé proche de remporter le Tour du Piémont, jeudi 5 octobre. Disqualifié dans la foulée, le coureur ne comprend pas la décision des commissaires, d'autant plus qu'elle pourrait coûter cher à la France dans l'optique des Jeux Olympiques à Paris.

De la satisfaction à l'incompréhension, en passant par un sentiment d'injustice. Guillaume Martin a vécu un sacré ascenseur émotionnel lors du Tour du Piémont en Italie, jeudi 5 octobre. Parti dans la bonne échappée à 15 km de l'arrivée, le coureur normand a décroché la 4e place pour l'une de ses dernières courses de la saison. 

Revivez le dernier kilomètre du Tour du Piémont

Toutefois, quelques minutes après le passage de la ligne, il apprenait avec stupeur sa disqualification. Selon les commissaires de l'UCI (Union cycliste internationale), il aurait utilisé une position non conforme sur le vélo, dans la descente avant le final de la course transalpine.

J'étais complètement surpris et je le suis encore. J'ai compris les explications du commissaire, mais je les conteste parce que je suis convaincu de ne pas avoir fauté, d'avoir triché, convaincu de ne pas avoir adopté une position illicite sur le vélo. 

Guillaume Martin

Depuis 2021, pour des raisons de sécurité et de protection des coureurs, il est interdit de s'asseoir sur le cadre du vélo, en position aérodynamique, notamment pour prendre davantage de vitesse en descente. En résumé, il faut toujours avoir trois points d'appui sur le vélo : les mains au guidon, les pieds aux pédales, et les fesses sur la selle. 

"Je connais le règlement, je ne vais pas m'amuser à jouer avec ça, mes fesses n'ont jamais cessé de toucher ma selle", plaide le coureur de Cofidis. Il comprend d'autant moins la décision des commissaires qu'il a retrouvé les images de sa descente, et qu'il n'y voit aucune infraction au règlement.

Aucun recours possible pour contester la décision

"La vidéo sur laquelle s'appuie le jury est prise de face. On ne peut juger de rien sur cet angle de vue là". Face à la contestation de Guillaume Martin, le commissaire n'a pas bronché, a confirmé sa décision, et a affirmé au coureur qu'il n'était pas possible de porter réclamation. Toutefois, l'équipe Cofidis est tout de même en train d'étudier le dossier pour un éventuel recours. 

Car la décision du jury du Tour du Piémont n'est pas sans incidence pour le coureur et son équipe. Disqualifié, Guillaume Martin perd donc non seulement le bénéfice de sa 4e place et les 100 points UCI qui l'accompagnent. Pire encore, il écope d'une amende de 500 francs suisses et d'un retrait 15 pts UCI. 

Les points UCI rapportent beaucoup aux coureurs, beaucoup à l'équipe, et beaucoup à la nation. C'est important mais actuellement, ce qui me préoccupe le plus, c'est la symbolique, mon image et ma réputation. Ca sous-entend que j'aurais triché et je n'ai vraiment pas envie d'être associé à la tricherie.

Guillaume Martin

Lourdes conséquences en vue des Jeux Olympiques

Les conséquences sont donc lourdes pour le cycliste Ornais, mais pas uniquement pour lui. En effet, depuis le week-end dernier, la France a été rétrogradée à la sixième place du classement UCI des nations doublée par la Grande-Bretagne. Cette éjection hors du Top 5 mondial signifie que la France ne pourra plus aligner quatre, mais seulement trois coureurs lors de la course en ligne des Jeux Olympiques de Paris. 

Au classement, les Français (13 752,4 points) sont au coude à coude avec les Britanniques (13 762,1) et les Espagnols (14 145). Pour doubler leurs rivaux et revenir dans le Top 5, les tricolores devront être sacrément performants d'ici à la semaine prochaine s'ils veulent ne pas être que trois sur la ligne de départ de la course olympique.

La saison se termine officiellement le 17 octobre, et c'est le classement UCI à cette date qui sera pris en compte pour déterminer les quotas pour l'olympiade parisienne. D'ici là, il reste dix courses au programme. Guillaume Martin et ses compatriotes tenteront de briller sur le Tour de Lombardie, qui sera notamment la dernière course de la carrière de Thibaut Pinot. Le Normand bouclera sa saison en Asie, à la Japan Cup.