Thibaut Pinot : "Finir là-bas au Tour de Lombardie, c'est top", dernier tour de roues pour le futur retraité comtois

Il tire sa révérence. À 33 ans, l'icône franc-comtoise Thibaut Pinot court pour la dernière fois ce samedi 7 octobre sur le tour de Lombardie. Entre émotion et célébration, ses anciens coéquipiers et son fan club l'attendent pour le remercier.

C’est sa course préférée, et ce sera sa dernière. Thibaut Pinot, le coureur Groupama-FDJ franc-comtois, prendra son dernier départ samedi 7 octobre sur le tour de Lombardie. Une course mythique, dernier monument de la saison, qu’il a remportée en 2018. "Le Lombardie restera sûrement la plus belle victoire de ma carrière. Et c'est la plus belle course de l'année. Donc finir là-bas, c'est top", réagissait-il auprès de l’AFP.

À 33 ans et autant de victoires, le Morgelot (le nom des habitants de son village Melisey) s’apprête donc à raccrocher le vélo. Affaibli par une chute, puis un virus intestinal, c’est pour lui le bon moment : "Ça a été compliqué ces dernières semaines. C'est dur de retrouver la forme, mais j'espère que ça va le faire pour la dernière semaine", a-t-il déclaré samedi 30 septembre au départ du Tour d'Emilie, où il a fini à la 36e place.

"Curva Pinot" au programme

Samedi, entre Côme et Bergame, quelques surprises l’attendent encore pour rendre son dernier tour de piste inoubliable. À commencer par une "Curva Pinot", calquée sur le "virage Pinot" de l’étape du Tour de France dans les Vosges, en juillet dernier.

Ambiance électrique au programme, avec quelques-uns de ses anciens coéquipiers dans le public, mais surtout ceux de ses supporters qui se seront déplacés, réunis dans le "Collectif Ultras Pinot", comme ils se sont baptisés. "Je ne pensais pas que ce serait aussi fort au Tour. Peut-être que ce sera pareil au Lombardie. Je me laisse porter par l'instant présent. C'est une page de la vie de l'équipe qui se tourne, une époque qui se termine", confiait son manager Marc Madiot, en juillet.

Star malgré lui

En 14 saisons, le coureur a acquis une popularité qui le dépasse. Entre ses coups d’éclat et ses échecs, comme son abandon sur le Tour de France 2019, le Franc-Comtois a fait vibrer ses supporters. Au point de créer une Pinot-mania. "Son statut d'icône, il s'en fout complètement, décrit le coureur de Cofidis, Anthony Perez, un de ses meilleurs amis dans le peloton. C'est un passionné de vélo, mais il ne veut pas être une star. Il préfère être anonyme."

Thibaut Pinot aspire désormais à retrouver ses chèvres et le calme de sa ferme de Mélisey, en Haute-Saône. La retraite, il ne la réalise toujours pas. Ses projets sont à son image : réfléchir à ouvrir une chambre d’hôte, mais surtout "aller au jardin tranquille, tout seul au potager".