"Tout est sensuel dans cette voiture" : la belle histoire de Xavier et Coco avec leur Bugatti type 44

durée de la vidéo : 00h00mn46s
Ce dimanche 26 novembre à 12h55, retrouvez l'émission hebdomadaire VROUM. ©France 3 Normandie

Au cœur du Pays d'Auge, dans le Calvados, les collectionneurs arpentent les routes derrière le volant de leurs automobiles. Xavier et Coco partagent cette passion des belles voitures depuis des années. Aujourd'hui heureux propriétaires d'une Bugatti type 44 de 1928, ils se plaisent à faire des rallyes.

Voilà près de 17 ans que Xavier et Coco se sont rencontrés grâce à l'automobile. Aujourd'hui, ces deux amoureux de carrosserie découvrent des régions, des pays, mais aussi et surtout des gens grâce à leur Bugatti type 44, datée de 1928.

C'est à Le Faulq, près de Blangy-le-Château, qu'ils profitent des paysages bucoliques du pays d'Auge, où se situe notre émission de la semaine.

L'automobile, une passion qui unit

Depuis leur rencontre, Xavier et Coco n'ont pas arrêté de découvrir d'autres passionnés de voitures. C'est l'une des choses les plus importantes à leurs yeux lorsqu'ils partent en vadrouille.

D'ailleurs, l'humain est au cœur de leur expérience depuis l'acquisition de leur Bugatti. À l’époque, bien qu'ils n'avaient pas les moyens financiers de se l'offrir, ce couple a rencontré une dame qui venait de perdre son mari et voulait que la voiture continue de vivre.

Ils ont ainsi pu accueillir dans leur garage ce modèle, par la suite surnommée "Les Bérouettes".

J'aime beaucoup les voitures, mais j'aime surtout l'humain qui est derrière.

Coco

En dehors de cette belle histoire, Xavier et Coco ont également eu l'opportunité de faire de très nombreux rallyes avec leur Bugatti. Ils ont pu découvrir des régions, mais aussi des pays. Cette année, ils se sont notamment rendus en Écosse, ce qui leur a permis de remplir leur road book de photographies invraisemblables.

Bugatti, la révolution de l'automobile

Fondée au début du XX siècle, c'est le franco-italien Ettore Bugatti, accompagné de son fils Jean, qui a installé son usine en Alsace, à Molsheim. Bugatti est donc une marque française, qui a permis de faire progresser le monde de l'automobile des années 20 jusqu'aux années 40.

Si aujourd'hui les modèles de cette génération sont très recherchés par les collectionneurs, ce n'est pas sans raison. En effet, en plus d'être des voitures innovantes, les Bugatti étaient aussi puissantes et fiables pour leur époque.

L'histoire d'une voiture élégante et toute en courbes

L'élégance de cette voiture saute aux yeux de tous ceux qui ont l'occasion de la voir. Avec son tableau de bord en bois, ses jolis compteurs et ses sièges en cuir, la configuration datant de 1928 colle parfaitement au décor du pays d'Auge.

Tout est sensuel dans cette voiture. On a envie de la toucher.

Laurent Quembre

Petite particularité, elle aussi dû à l'époque d'origine de cette Bugatti type 44 : "Dans ce type d'auto, la portière était réservée exclusivement à la gente féminine". Tandis que sur les voitures grand prix, destinées à la course pure et dure, il n'y avait pas de portière du tout.

Le modèle de Xavier et Coco, de type grand sport, a quant à lui été pensé pour le transport des familles, d'où son confort d'assise. Grâce à cet atout, Coco, qui se qualifie de contemplatrice, peut à son aise remplir son carnet de route sans sentir passer les kilomètres.

Malgré son origine française, le volant de cette Bugatti est situé à droite, mais pourquoi ? En réalité, toutes les voitures françaises (et même européennes) avaient le volant à droite. Avant-guerre, l'objectif premier était de voir le bas-côté de la route, ces dernières n'étant alors pas ce qu'elles sont aujourd'hui.

Un modèle grand sport allant jusqu'à 170 km/h

L'élégance de ces voitures n'est cependant pas leur seul atout. Xavier, nous apporte son retour d'expérience en ce qui concerne la conduite très agréable de sa Bugatti.

À conduire c'est un régal.

Xavier

Avec cette automobile, au Mans classique, qui est la grande épreuve des véhicules anciens, Xavier est allé jusqu'à 170 km/h. Pourtant, ce modèle datant d'avant-guerre, possède des freins à câbles et n'a pas de direction assistée. Rappelons aussi qu'à cette époque, la vitesse moyenne des automobiles était de 40 à 50 km/h !

Après avoir fait le tour des nombreux points forts de sa Bugatti, Xavier conclut "on est amoureux de l'auto, il faut dire ce qui est".

Rendez-vous ce dimanche 26 novembre à 12h55

Ce dimanche 26 novembre 2023 à 12h55 sur France.tv, découvrez l'histoire de la Bugatti 1928 de Xavier et Coco. Dans cette émission France 3 Normandie, vous aurez également l'occasion de rencontrer quatre autres férus d'auto.

Et pour encore plus de découvertes, retrouvez et visionnez toutes nos émissions en replay sur la plateforme vidéo France.tv.