La lutte contre la gaspillage alimentaire, ça commence dans les cantines !

Une cinquantaine de cantines de la région ont participé le 16 octobre dernier au "Défi assiette vide". L'objectif: réduire le plus possible le gaspillage alimentaire, un gaspillage qui dépasse les 50 000 tonnes par an dans la restauration en Normandie. 

Parmi les lauréats cette année du "Défi assiette vide", l'école Pablo Picasso de Blainville-sur-Orne qui lutte contre le gaspillage alimentaire depuis 5 ans
Parmi les lauréats cette année du "Défi assiette vide", l'école Pablo Picasso de Blainville-sur-Orne qui lutte contre le gaspillage alimentaire depuis 5 ans
Le chiffre est tellement impressionnant qu'il en devient écoeurant: selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, un tiers de la production alimentaire mondiale partirait "à la poubelle". 1,3 milliards de tonnes chaque année. En France, ce sont 10 millions de tonnes de nourriture qui seraient ainsi perdues.

Depuis 2014, en Normandie, le Regal (pour "Réseau pour éviter le gaspillage alimentaire") réunit plusieurs acteurs du secteur alimentaire pour tenter de réduire de moitié, d'ici 2025, ce gaspillage dans la région. Parmi les initiatives menées par ce regroupement, le "Défi assiette vide" lancé aux cantines scolaires le 16 octobre dernier.Cette année, 54 établissements, répartis sur les cinq départements normands, y ont participé. Et les résultats sont , selon le Regal, plutôt encourageants.

Lors de ce défi sont à la fois scrutés le sur-plus de nourriture préparés en cuisine et la nourriture laissée dans les assiettes. Le 16 octobre dernier, les écoles primaires normandes se sont montrées bien plus "civiques" que la moyenne nationale: 41 grammes de nourriture gaspillée par personnes contre 120 grammes pour la moyenne des écoles françaises. Il est à noter que plus on progresse en âge, plus l'écart se réduit.

Parmi les lauréat cette année du "Défi assiette vide", l'école Pablo Picasso de Blainville-sur-Orne. Ses bons résultats ne sont pas une surprise: l'établissement a commencé à lutter contre la gaspillage alimentaire en 2012. En cinq ans, ce gaspillage a été réduit de 71%.  Dans cette commune de l'agglomération caennaise, on ne surcharge pas les assiettes et en cusine, on prévoit des quantités bien en-dessous des recommandations du ministère de la santé. On préfère adapter les quantité à "l'appétit de l'enfant" plutôt que de jeter.

Reportage de Emilien David et Eric Aubron

La cantine de Blainville-sur-Orne lutte contre le gaspillage alimentaire

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
alimentation société