• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

St Désir (14) : un horticulteur face aux dégâts de la coulée de boue

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Dans le secteur de Lisieux, les habitants tentent de faire face aux conséquences des intempéries qui ont frappé le Pays d'Auge dans la nuit de lundi à mardi. Comme cet horticulteur touché par une coulée de boue qui a détruit une partie de son matériel et de ses installations. 

 

Par Aurélie Misery

Ce mercredi matin, l'heure est au nettoyage pour Eric Aumont, horticulteur, et ses trois salariés, ainsi que des bénévoles venus prêter main forte. 
 
© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

La crue de la petite rivière jouxtant sa jardinerie de 2 000 m2 a détruit une partie de son matériel. Sa chaudière a notamment été noyée. 
 
© France 3 Normandie
© France 3 Normandie


Surtout, deux des trois ponts permettant d'accéder au site, ont été emportés. 

L'horticulteur a reçu la visite de son assureur et attend celle des experts. La facture des dégâts sera lourde : 40 000 euros dont la moitié à sa charge. 


Reportage de Jean-Yves Gélébart et Carole Lefrançois

Est interviewé : Eric Aumont, propriétaire de la jardinerie 
 
St Désir (14) : un horticulteur face aux dégâts de la coulée de boue

Le maire espère la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle 

Saint-Désir est l'une des communes les plus durement touchées par les violents orages qui ont frappé le Calvados dans la nuit de lundi et mardi. Plus de 60 habitations et des dizaines d'entreprises ont été inondées. Des familles ont tout perdu.

Le maire, Dany Targat, se sent débordé et démuni face à l'ampleur de la tâche. Il espère que l'état de catastrophe naturelle sera reconnue. 
 


 

Sur le même sujet

Réaction de Brigitte Lebrethon au décès de Jacques Chirac 26 septembre 2019

Les + Lus