Coup de théâtre à Vire, le maire finalement contre la fusion des collèges

Publié le
Écrit par Boris Letondeur .

Volte-face inattendu à Vire ! Face à la vive contestation des habitants et des enseignants dans le dossier de la fusion des deux collèges de la ville, le maire Marc Andreu Sabater vient d'annoncer qu'il se prononcerait contre la proposition du Conseil départemental, le 12 décembre prochain.

C'est un ralliement de poids dans le camp de l'opposition à la fusion des collèges de Vire. Le maire de la commune du sud du Calvados, Marc Andreu Sabater vient d'annoncer qu'il voterait contre la proposition du Conseil départemental de fermer le collège du Val de Vire à la rentrée de septembre 2023. Dans la proposition du Conseil départemental, soumise au vote le 12 décembre, il est question de transférer les élèves de cet établissement dans celui d'Emile Maupas, créant ainsi un collège unique à Vire. Un établissement qui nécessiterait toutefois de lourds et onéreux travaux pour agrandir sa capacité.

L'annonce de cette fermeture-fusion avait engendré une vive émotion et une levée de bouclier dans le Bocage virois. Qu'il s'agissent des professeurs, des parents d'élèves, des collégiens ou d'élus, les mobilisations et manifestations ont été nombreuses. 

Après mûre réflexion et en conscience, en tant que maire de Vire Normandie, représentant sa population, je m’opposerai à la fusion et voterai donc contre la délibération proposée le 12 décembre 2022. [...] Je suis régulièrement et fortement interpellé par les parents d’élèves, les habitants du quartier, les enseignants et les élus de la majorité municipale [...] J’ai été très sensible à leurs arguments. J’ai entendu le mécontentement fort de tous ceux qui s’opposent à cette fusion.

Marc Andreu Sabater, maire de Vire

Un sacré revirement de position pour Marc Andreu Sabater, qui avait jusqu'alors adhéré à la proposition de la collectivité départementale. "C'est une décision douloureuse, qui servira à terme les collégiens. Je préfère un collège fort avec des moyens concentrés, plutôt que deux établissements qui sont en fragilisation" déclarait-il début septembre, au moment de la révélation du projet du Conseil départemental. La suppression d'un établissement de la commune phare du Bocage virois découle d'une réalité démographique. Selon les calculs du Département, les effectifs de collégiens baisseraient substantiellement dans les prochaines années, passant de 790 élèves l’an passé à 661 en 2027.

Epilogue le 12 décembre ?

Il y a quinze jours, une réunion publique houleuse avait eu lieu en présence du maire virois et de Jean-Léonce Dupont, président du Conseil départemental. A son terme, après plusieurs heures de questions, d'invectives et de tentatives d'explications, une petite concession avait été envisagée : reporter la fermeture du collège du Val de Vire à la rentrée 2024. 

Cette annonce surprise de Marc Andreu Sabater, maire de Vire mais aussi vice-président du Conseil départemental, est-elle de nature à bouleverser l'issue du vote prévu le 12 décembre ? Il faudra encore attendre une quinzaine de jours pour le savoir. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité