Covid-19 en Normandie : légère baisse du taux d'incidence mais le virus circule toujours de façon importante

Après un mois d'augmentation, le taux d'incidence régional est en baisse, tout en restant à un niveau très élevé. De nouvelles opérations de dépistage vont être mise en place dans la Manche et la région havraise.

Comme elle le fait deux fois par semaine, l'Agence régionale de santé de Normandie (ARS) a communiqué ce mardi soir (2 février 2021) un point de situation sur la circulation du Coronavirus dans les départements de la Manche, de l'Orne, du Calvados, de l'Eure et de la Seine-Maritime.

Un taux d’incidence en baisse mais une circulation toujours importante

Après un mois d'augmentation, le taux d'incidence régional est en baisse, tout en restant à un niveau très élevé au-dessus du seuil d’alerte.

Il est de 171,3 soit une diminution de + 18 points en une semaine (depuis le 26 janvier). Les départements de la Manche et de la Seine-Maritime présentent également un taux d'incidence en baisse par rapport à la semaine précédente mais ils continuent d’observer les taux les plus importants de la région.

Le taux d'incidence chez les plus de 65 ans reste le plus élevé dans la Manche avec plus de 221,9 cas pour 100 000 habitants. Le nombre de reproduction effectif, qui correspond au nombre moyen de personnes qu’une personne malade va contaminer, reste au-dessus du seuil de vigilance à 1,07. Dans le même temps, le nombre de clusters en cours demeure élevé avec 151 situations investiguées.

L'activité hospitalière en augmentation 

Les chiffres de l'activité hospitalière continuent d’augmenter (hospitalisations conventionnelles et réanimations) : 1385 personnes sont hospitalisées pour COVID-19 dont 118 en réanimation (contre 1 349 hospitalisations et 115 réanimations le 28 janvier).

"Clusters"

Au 2 février 2021, l'ARS totalisait 151 foyers de contamination en Normandie en cours d'investigation par ses services dont 52 dans le département de Seine-Maritime avec 21 en EHAPD, 12 en établissements de santé, 6 en milieu professionnel et 4 dans la sphère privée.

Quant aux établissements scolaires et universitaires, l'ARS  compte 23 clusters : 1 dans le Calvados, 2 dans l'Eure,  3 en Seine-Maritime, 5 dans l'Orne et 12 dans la Manche.

Dépistages renforcés

De nouvelles opérations de dépistage et de promotion du renforcement des gestes barrières sont mises en place par l'ARS dans les bassins de vie marqués par des taux d’incidence très élevés :

Toute personne qui souhaite se faire tester est invitée à se présenter sur les sites de dépistage participant à cette opération, sans rendes-vous et sans ordonnance. Le moment du test sera également l’occasion d’une sensibilisation aux gestes barrières et au respect de l’isolement. L’ARS appelle chacun à respecter avec la plus grande rigueur les gestes barrières et protéger ainsi ses proches plus âgés.

Ces nouveaux dispositifs viennent compléter les 6 opérations de dépistage et de promotion du renforcement des gestes barrières déjà mises en place dans les secteurs suivants :  

  • Dieppe (76)
  • Vire (dont Vassy-Valdalieres) (14)
  • Falaise (14) 
  • Avranches (50)
  •  Granville (50)
  • Saint-Lô (50)   

2808 personnes ont été testées dont 118 positives (hors opérations dans les établissements scolaires). Ce sont donc 118 personnes pour lesquelles l’isolement a pu être réalisé et le contact tracing mis en œuvre pour isoler leurs contacts à risque afin de rompre les chaînes de transmission du virus. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité