Covid-19 : le taux d'incidence multiplié par deux en une semaine en Normandie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvie Callier
La distanciation, toujours d'actualité pour éviter de se transmettre ce virus. A Fécamp, les personnages du sculpteur normand Dominique Denry nous montrent l'exemple
La distanciation, toujours d'actualité pour éviter de se transmettre ce virus. A Fécamp, les personnages du sculpteur normand Dominique Denry nous montrent l'exemple © Sylvie Callier/France Télévisions

La circulation du virus s'accélère en Normandie. En une semaine, le taux d'incidence pour 100.000 habitants a doublé. Grâce au niveau élevé de vaccination dans la région, les hospitalisations augmentent modérément.

⇒  En Normandie, le taux d'incidence s'élève à 118,93 pour 100.000 habitants contre 63,24 (au 23 novembre). Une hausse de 87,5% en une semaine.

En France, le taux d'incidence (circulation du Covid-19) a atteint 190,83 le 20 novembre. Une augmentation de 81,6%. Le seuil d'alerte est de 50.

⇒ L'agence régionale de santé de Normandie détaille la situation dans chacun des départements (du 14 au 20 novembre)

  • Orne : taux d'incidence de 188,2 (+ 111,8%)
  • Seine-Maritime :  taux d'incidence de 121,6 (+ 102%)
  • Eure :   taux d'incidence de119,36 (+ 87,2%)
  • Calvados :  taux d'incidence de 102,68, (+ 73,2%)
  • Manche :  taux d'incidence de 95,4 (+ 52,4%)

Les courbes des taux d'incidence en Normandie révélatrices de la hausse ce 23 novembre 2021 

Infographie - Ci-dessous les courbes des taux d'incidence dans le Calvados, l'Eure, la Manche, l'Orne, la Seine-Maritime et Normandie du 29 juin au 23 novembre 2021

Cette situation sanitaire est préoccupante, et doit inciter chacun à se ressaisir vis-à-vis de l’application des gestes barrières, sur lesquels on constate un relâchement préjudiciable.

Agence régionale de santé de Normandie

Hausse modérée des entrées à l'hôpital pour cas graves 

Au 22 novembre, 389 personnes ont été prises en charge dans les hôpitaux normands pour Covid-19. La hausse se poursuit de semaine en semaine ( 321 hospitalisations le 1er novembre, 341 le 8 novembre, 369 le 17 novembre).

 Quarante-neuf patients sont en réanimation (7 de plus en une semaine). 

L'ARS de Normandie constate "les hospitalisations observent pour le moment une augmentation très inférieure à l’incidence. Mais elles sont orientées à la hausse, et cette situation incite à accélérer la protection des plus fragiles par le rappel vaccinal."

Les Normands font leur 3e dose de rappel chez les médecins de ville et pharmaciens

Dans la région, la campagne de vaccination de rappel s'accélère "nettement" explique l'ARS depuis le discours du président de la République. 320 759 doses ont été administrées.

Les Normands, concernés par la 3e dose, vont majoritairement chez les professionnels de santé en ville (médecins et pharmaciens). Les infirmières libérales peuvent aussi maintenant faire les vaccinations contre la Covid-19.

Au 23 novembre : 

"tous les 65 ans et plus doivent bénéficier d’une dose de rappelde même que les personnes de tous âges avec comorbidité ainsi que tous les professionnels exerçant dans le champ sanitaire et médico-social."

Le conseil de sécurité qui se déroulera ce 24 novembre pourrait établir de nouvelles règles pour le rappel de la 3e dose et aussi la prévention de la contamination. 

La Normandie est toujours une des régions de France les mieux vaccinées. Elle enregistre un taux de 90,4% de vaccination complète (1ère et 2e dose).

  • La plateforme téléphonique régionale : 02 79 46 11 56 accessible du lundi au vendredi de 8h à 18h sans interruption.

Carte - La Normandie fait partie des régions de France les mieux vaccinées 

Survolez la carte ci-dessous pour voir les taux de vaccination par département des personnes âgées de 12 ans et plus complètement vaccinées

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.