• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

ERDF commence l'installation de ses nouveaux compteurs controversés en Normandie

Près d'un millions de compteurs électiruqes connectés "Linky" vont être installés en Basse-Normandie
Près d'un millions de compteurs électiruqes connectés "Linky" vont être installés en Basse-Normandie

Le gestionnaire du réseau électrique a débuté ce mardi 1er décembre l'installation des nouveaux compteurs électriques, des boîtiers téléopérables baptisés Linky et censés favoriser les économies d'énergie.En Normandie, 2 millions de foyers sont concernés.

Par CM avec AFP

C'est un va chantier qu'entame ce mardi 1er décembre. Objectif: installer 35 millions de compteurs électriques de nouvelle génération d'ici 2021. Pour l'atteindre, le gestionnaire du réseau électrique estime pouvoir poser 40 000 boîtiers Linky dans les foyers français par jour. Ce déploiement massif est imposé par l'Union Européenne qui, dans une directive de 2009, a imposé à ses Etats-membres d'équiper d'ici 2020 80% des foyers en compteurs intelligents. Une directive que n'a pas souhaité suivre le gouvernement allemand qui préfère réserver ces nouveaux compteurs aux gros consommateurs, comme le rapporte Le Moniteur

Le boîtier Linky, d'un vert anis, est dit "connecté". Fini le passage du technicien à la maison pour "relever le compteur". Il envoie un signal crypté sur le circuit électrique vers un concentrateur, lequel le relaie via le réseau de téléphonie GPRS à ERDF, qui communique l'index aux fournisseurs (Linky n'est en effet pas réservé aux seuls clients d'EDF). La consommation est calculée en temps réel et transmise une fois par jour au fournisseur d'électricité. La facturation est donc plus précise que celle basée sur des estimations.

Les promoteurs de Linky n'hésitent d'ailleurs pas à affirmer que cette facturation plus précise sera synonyme de facture allégée. Le client pourra suivre sa consommation sur internet. Ce suivi pourrait l'inciter à ajuster voire modérer sa consommation. Un argument  fortement tempéré par la commission de régulation de l'énergie (CRE), le gendarme du secteur, qui évoque plutôt des économies de l'ordre de 1%. Car dans un premier temps, seuls les ménages précaires pourront bénéficier d'un affichage en temps réel et en euros de leur consommation, en vertu de la loi sur la transition énergétique. 

Au-delà des économies supposées, un autre point suscite quelques craintes chez les associations de consommateurs. Toutes les données recueillies par les compteurs Linky en France seront analysées dans un centre "d'hypervision" installé à Lyon. Comme le signale L'Usine Nouvelle, des montagnes d'informations vont ainsi être transmises via Linky à ERDF : "Données clients, données de comptage, données de marché, données relative à la qualité et à la gestion du réseau…" La protection de ces données a été encadrée par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil).

Pour le consommateur, impossible de s'opposer au remplacement de son vieux compteur par un boîtier Linky. Ce remplacement est obligatoire, indique ERDF. En Basse-Normandie, cela représente près d'un millions de boîtiers. Le premier a été posé ce mardi à Rouen.

Sur le même sujet

Appel aux dons après un incendie à Elbeuf

Les + Lus