Alexandre Benalla condamné à un an de prison ferme

Publié le Mis à jour le
Écrit par MR avec AFP
Alexandre Benalla à son procès à Paris le 30 septembre 2021.
Alexandre Benalla à son procès à Paris le 30 septembre 2021. © SADAK SOUICI / LE PICTORIUM / MAXPPP

Alexandre Benalla, ancien chargé de mission de l’Elysée a été condamné ce vendredi 5 novembre 2021 à trois ans d’emprisonnement dont un an ferme. Cette peine sera appliquée sous forme de bracelet électronique.

Alexandre Benalla comparaissait pour 12 infractions. Il était notamment accusé d’avoir commis des violences en réunion et usurpé la fonction de policier lors de la manifestation du 1er mai 2018 à Paris.

Le tribunal est allé au-delà des réquisitions du parquet, qui avait demandé 18 mois d'emprisonnement avec sursis contre l'ancien chargé de mission de l'Élysée.

L’ancien homme de confiance d’Emmanuel Macron a été condamné à trois ans d'emprisonnement, dont un ferme sous bracelet électronique. L’homme âgé de 30 ans et originaire de l’Eure, a en outre été reconnu coupable d'avoir utilisé frauduleusement ses passeports diplomatiques après son licenciement. Il était également jugé pour avoir fabriqué un faux document pour obtenir un passeport de service et port illégal d’armes en 2017. Alexandre Benalla a également été condamné à une interdiction d'exercer toute fonction publique pendant 5 ans, d'une interdiction de port d'arme pendant 10 ans ainsi qu'à une amende de 500 euros.

L'ancien garde du corps du président de la République a passé son enfance à Evreux. Il a ensuite été engagé au service de la gendarmerie de l'Eure. Il a poursuivi sa carrière au sein du service de sécurité du Parti socialiste et a fait son entrée à l'Elysée en 2017 dans le sillage du nouveau président Emmanuel Macron. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.