PORTRAIT. Avec son "hair truck", Lucie est la reine du ciseau itinérant

Publié le
Écrit par A.P et Frédéric Lafond

Avec son "hair truck", Lucie sillonne la campagne de l'Eure depuis quelques mois. La coiffeuse rencontre un grand succès et en cette période de fêtes, son carnet de rendez-vous explose. Rencontre avec la reine du ciseau itinérant et son camion très looké.

En cette période de fêtes, le carnet de rendez-vous ne désemplit pas. Lucie, 34 ans, travaille tous les jours dans son salon de coiffure mobile. Le seul existant dans l'Eure. Il faut dire qu'en cette période de fin d'année, se faire belle ou beau est aussi important que ce que l'on met sur la table. "Les journées sont très chargées ! Je commence le matin à 8h avec un premier rendez-vous et je termine en moyenne vers 19h30-20h. Les gens veulent vraiment tous êtres coiffés avant Noël. Mais c'est la période la plus importante de l'année pour les coiffeurs !"

Lucie a longtemps exercé dans un salon de coiffure classique avant de vouloir être indépendante. Elle voulait faire quelque chose d'original, d'où l'idée de monter ce "hair-truck". 

Je cherchais une alternative entre un salon et la coiffure à domicile.

Lucie Rocard

Son idée murit pendant le premier confinement. Il lui faudra en tout un an pour monter le projet.

Depuis septembre 2021, la coiffeuse se lève tôt pour prendre le volant de son salon de coiffure mobile. A 7 heures elle quitte son domicile pour rejoindre une petite commune près de Bernay, Courbépine. Elle installe son "hair truck" près d'un restaurant sur un axe très fréquenté. Chaque jour elle coupe les cheveux dans un petit village différent.

"Ça me permet vraiment d'apporter un service de proximité aux gens, dans leur commune où il n'y a rien, sans faire d'ombre pour autant à des salons de coiffure qui existent déjà dans les communes", nous explique Lucie Rocard.

Un petit salon de 8m²

Son camion est un ancien véhicule de La Poste. "Je l'ai ensuite acheté à une dame qui faisait des crêpes. On a aménagé tout l'intérieur avec mon conjoint, à notre goût, pour avoir un effet cocooning." 

Avec son espace de 8 mètres carrés, le salon de Lucie est une petite bulle de plaisir. On oublie vite ce qui se passe à l'extérieur. Bruno, son premier client de la journée, apprécie ce concept : "Se rapprocher des gens dans les villages qui perdent leurs commerçants, ça permet de retrouver un peu d'activité et de commerces de service au pied de chez nous !"

Lucie coiffe les hommes, les enfants, de nombreuses femmes. Elle a constitué sa clientèle grâce au bouche-à-oreille et aux réseaux sociaux. Son idée semble très appréciée par ses clients. "J'adore le concept ! C'est plus convivial et intime", lance une cliente.

C'est pratique pour les personnes qui n'ont pas le permis, les personnes âgées, et en plus ça créé du lien social.

Cliente de Lucie

Un salon en mouvement ©France Télévisions

Cette création d'entreprise lui a coûté 30 000 euros. Son salon de coiffure est déjà présent dans 12 villages de l'ouest de l'Eure.