Bueil : la pomme de Michel Audiard mise à l'honneur au musée du cinéma

Le musée du cinéma et de la photographie Jean Delannoy rouvre ses portes après un long sommeil, avec une exposition consacrée au réalisateur et dialoguiste Michel Audiard. Ce musée municipal vit grâce à l'implication d'une quinzaine de bénévoles.

 
 

Chaque année, le musée du cinéma et de la photographie Jean Delannoy plonge les amateurs du 7e art dans l'univers d'un acteur ou d'un réalisateur. Par le biais d'affiches, d'extraits de films,  et de reconstitutions bluffantes de décors de films.

Michel Audiard à l'honneur

La  pandémie a retardé l'ouverture de la nouvelle exposition, mais elle est enfin ouverte au public, depuis le 19 mai. Et les passionnés de cinéma ne seront pas déçus, cette année c'est le grand Michel Audiard qui est mis à l'honneur !

Réalisateur inspiré, dialoguiste hors pair, nous lui devons des répliques cultes, passées dans le langage courant. Comme celle de Gabin dans les "Tontons flingueurs" :

« Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît. ». 

Ou encore, celle du "Pacha " : « Quand on mettra les cons sur orbite, t'as pas fini de tourner. » 

L'irrévérencieux Michel Audiard devisait sur les cons, en empruntant la gouaille des parisiens, dans un argot délicieux. 

Le tonton flingueur des mots était un poète populaire, et reste aujourd'hui encore l'un des dialoguistes préférés des français.

La petite équipe de bénévoles du musée municipal du cinéma de Bueil a donc voulu mettre à l'honneur cette grande figure du cinéma français.

 

15 bénévoles passionnés de cinéma 

 

A Bueil, les  bénévoles s'activent chaque année pour créer des décors incroyables, au beau milieu des nombreux projecteurs, lumières, scriptes et affiches, une collection exceptionnelle héritée de Jean Delannoy.  Le réalisateur vivait à une encablure de Bueil, dans le Sud de l'Eure.

Il fut l'auteur d'une cinquantaine de films, mettant en scène Jean Gabin dans " Maigret" , Michèle Morgan ou encore  Gina Lollobridgida dans Notre-Dame de Paris.

 

 


Parmi les bénévoles de l'association, Claire Delannoy. La fille du réalisateur Jean Delannoy a crée en 2014 ce musée, avec une poignée de passionnés. Un hommage à son père qui a vécu ses dernières années dans ce petit coin de Normandie.

 

Le petit musée du cinéma de Bueil rouvre ses portes avec une exposition consacrée à Michel Audiard ©Eric Lombaert/ Frédéric Lafond

Chaque membre de l'association met ses compétences au service du musée.

C'est le cas de Max Legardeur. Il a été décorateur pendant 30 ans dans le cinéma. Le retraité a encore ses entrées pour dénicher des décors qui serviront au musée, et n'a pas son pareil pour plonger le spectateur dans les coulisses d'un film ou d'une époque.

 Le musée du Cinéma et de la Photographie Jean Delannoy  est ouvert chaque week-end.

L'exposition de l'année prochaine est déjà en cours de préparation. Elle sera consacrée à Charlie Chaplin. 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture musée cinéma