Dans l'Eure, Melle Shoe Shoe réalise des baskets personnalisées pour les grandes occasions

Publié le Mis à jour le

Mariages, anniversaires, toutes les fêtes sont bonnes pour s'offrir une personne de chaussure que personne d'autre n'aura aux pieds. A Bourg-Achard, Melle Shoe Shoe s'en est fait une spécialité.

Les baskets sont devenues un accessoire que tout le monde ou presque porte aux pieds. Et en toute occasion, au bureau mais aussi lors des mariages. Pour ce grand jour, les futurs époux veulent un modèle unique. C'est là qu'intervient Maryse Galliot, alias Mademoiselle Shoe Shoe. Ancienne salariée dans le milieu bancaire parisien, la jeune-femme a réalisé son rêve de reconversion en créant son atelier de customisation de chaussures à Bourg-Achard dans son Eure natale.

Certaines mariées savent déjà exactement ce qu'elles veulent. Dans ce cas, le travail est très simple. Pour d'autres maquettes, on va avoir une passionnée d'équitation pour laquelle je prépare des baskets d'anniversaire."

Maryse Galliot

Dans l'Eure, Melle Shoe Shoe propose des chaussures personnalisées pour les mariages ©12/13 Normandie

Surfant sur le phénomène de mode de la personnalisation, Maryse travaille à partir de modèles de baskets vierges sur lesquelles elle peint les motifs, après avoir réalisé une maquette sur ordinateur.

"Suite à la personnalisation, lorrque la peinture est sèche, je vernis les chaussures afin de fixer le motif et de garantir une tenue parfaite pour la suite" précise la créatrice.

Une customisation sur tout type de chaussures

En quelques mois d'existence, l'atelier de Mademoiselle Shoe Shoe a déjà vendu une centaine de paires de baskets. Hors prix de la chaussure, il faut compter de 130 à 200 euros pour une paire personnalisée. Maryse Galliot ne s'arrête pas aux baskets. Elle propose aussi des customisations sur des ballerines ou des escarpins, afin que les clientes puissent se singulariser en toute occasion.    

La force des réseaux sociaux

L'activité de l'atelier a démarré grâce à des commandes de clients ayant découvert les produits sur les réseaux sociaux. Désormais pour se développer, Maryse Galliot expose ses réalisations dans des magasins de créateurs, comme la Fabrique des Filles à deux pas de son atelier de Bourg-Acharg (Eure). 

Le nouveau marché de la rénovation des chaussures de sports

Deux étudiants en école de commerce, Maxime Lamboy et Jérémy Havard ont lancé leur petite entreprise, la Belle Sneaker à Bihorel (Seine-Maritime). Ils proposent de redonner un coup de jeune à de vieilles chaussures ou encore de les personnaliser.