Evreux : une "photo de famille" des acteurs de la culture contre la fermeture des salles de spectacle

Une manifestation artistique des acteurs du monde de la culture a été organisée, ce mardi 15 décembre, devant l'Hôtel de ville d'Evreux. Les manifestants protestent contre la fermeture prolongée des salles de spectacle et cinémas.

Des dizaines d'acteurs de la cultures se sont retrouvées, ce mardi 15 décembre devant l'Hôtel de ville d'Evreux, pour protester contre la fermeture prolongée des salles de spectacle et cinémas.
Des dizaines d'acteurs de la cultures se sont retrouvées, ce mardi 15 décembre devant l'Hôtel de ville d'Evreux, pour protester contre la fermeture prolongée des salles de spectacle et cinémas. © S.Gerain/France télévisions

Ils auraient dû fêter, ce mardi 15 décembre, la réouverture des salles de spectacle et des cinémas. Au lieu de cela, les acteurs de la culture sont sortis dans la rue pour protester jusqu'à la fermeture prolongée de leur établissement, jusqu'au 7 janvier.

A Evreux, des dizaines de manifestants se sont retrouvés devant l'Hôtel de ville pour une "photo de famille". Des peintres, des comédiens, des chefs d'établissement, des photographes... Tous se sont réunis devant la mairie pour réaliser ce cliché.

Les manifestants protestent contre la fermeture prolongée des salles de spectacle et cinémas.
Les manifestants protestent contre la fermeture prolongée des salles de spectacle et cinémas. © S.Gerain/France Télévisions

L'objectif est de témoigner de manière artistique que la culture, mise à mal par la crise sanitaire de la Covid-19, est également essentielle.

"Les conséquences sont catastrophiques"

"On nous dit de rouvrir puis de fermer, puis de rouvrir avant de se raviser. Avec toutes ces montagnes russes, nous avons l'impression d'être effacés", explique Elise Carrière, comédienne et membre de la CGT-Spectacle à l'origine de la manifestation.

Le domaine des arts et de la culture est vaste. On a rassemblé des artistes, des techniciens, des peintres, un photographe... C'est ouvert à tout le monde. Le public est venu nous soutenir.

Elise Carrière

"Depuis le mois de mars, les conséquences sont catastrophiques. On n'a pas pu travailler, les festivals se sont annulés les uns après les autres.", poursuit la syndicaliste. "Avant de pouvoir se remettre complètement au travail, il va se passer beaucoup de temps, bien plus que l'année blanche que nous a promis le gouvernement en ce qui concerne les intermittents du spectacle." Tous demandent une réouverture anticipée de leur infrastructure et davantage de moyens pour faire face à la crise.

D'autres manifestations sont organisées ailleurs en France. A Paris, un rendez-vous était également fixé ce mardi 15 décembre place de la Bastille.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société culture