Grève des salariés de Sanofi du site de Val de Reuil

Dans l'Eure, la mobilisation devant le grand centre de production de vaccins a pour but de dénoncer des suppressions d'emplois dans la recherche, alors que Sanofi n'a toujours pas sorti un vaccin anti-Covid...

19 janvier 2021- 10h30 : mobilisation des salariés de Sanofi Val de Reuil (Eure)
19 janvier 2021- 10h30 : mobilisation des salariés de Sanofi Val de Reuil (Eure) © Eric Lombaert / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)

Forte mobilisation ce mardi matin (19 janvier 2021) devant l'entrée du site Sanofi de Val de Reuil (Eure). A l'appel des syndicats les salariés sont en grève pour protester contre l'annonce de 400 emplois dans le domaine de la recherche et du développement.

Des suppressions d'emplois confirmées hier par Olivier Bogillot, le président de Sanofi France :

"Cela correspond à ce qui a été annoncé en juin l'an dernier. Il va y avoir environ mille départs en France, sur un calendrier de trois ans, dans différentes parties de l'organisation, dont la R&D. (...) On a fait les annonces en juin, et il a fallu le temps de mettre en place toutes les orientations stratégiques", a-t-il précisé à l'AFP.

Un plan d'économies

Sanofi avait indiqué fin 2019 vouloir rationaliser ses dépenses, avec un objectif de deux milliards d'euros d'économies d'ici à 2022, notamment en arrêtant la recherche dans le diabète, l'un de ses cœurs  de métier traditionnel, ainsi que dans le cardiovasculaire.

Plan de départs volontaires

Paul Hudson, le nouveau PDG du groupe Sanofi avait annoncé en 2020 la suppression de 1.700 emplois en Europe, dont un millier en France, mais sans préciser les sites concernés. Selon Olivier Bogillot, les lieux concernés où se situent les départs doivent d'abord être communiqués aux représentants du personnel. Il s'agirait d'un plan de départs volontaires. Les premiers "partants" étant prévus pour le deuxième semestre de 2021.  

19 janvier 2021 : mobilisation des syndicats de Sanofi Val de Reuil (Eure)
19 janvier 2021 : mobilisation des syndicats de Sanofi Val de Reuil (Eure) © Eric Lombaert / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)

Inquiétude à Val de Reuil

Ces annonces ont déclenché la colère des salariés du site eurois. En grève ce mardi ils dénoncent ces suppressions d'emplois. Le député (LFI) François Ruffin, qui est attendu sur place en début d'après-midi, est très critique sur les orientations stratégiques du groupe Sanofi et déplore que ce laboratoire français ne soit pas en mesure de produire plus rapidement un vaccin contre le Covid.

Créé en 1973, le site Sanofi de Val de Reuil est spécialisé dans la distribution et la production. Ce site est le premier producteur mondial de vaccins contre la grippe saisonnière et pandémique. En 2020 la production annuelle était passée de 200 à 250 millions de doses.

Sanofi tarde à sortir un vaccin anti-Covid

Pourquoi, au pays de Pasteur, la France n'est pas capable de concevoir et de produire un vaccin anti-Covid ? La question est posée ces derniers jours (et alors que les stocks des vaccins américains s'amenuise) et le groupe Sanofi est montré du doigt.

VIDEO -14 janvier 2021- Vaccin anti-Covid : Sanofi paie le prix de plans sociaux successifs. Reportage TV5 Monde de Sophie Golstein

Après des essais décevants, Sanofi annonce la mise sur le marché d'un vaccin anti-Covid au mieux fin 2021.

Dans un tract, la CGT-Sanofi commente ce retard :
"Le vaccin SANOFI contre la COVID-19 et son échec durant les essais cliniques sonnent comme le revers d'une stratégie destructrice d'emplois et de savoir-faire. Plus de 10 années de stratégies dictées par les plans d'économies au seul profit des résultats financiers mettent en péril les enjeux sanitaires de l'hexagone et de l'Europe."

Un député aux côtés des grévistes

Le député de La France Insoumise François Ruffin  est venu soutenir les salariés de Val de Reuil. S'excusant d'être "un peu agité", il a détaillé ce qu'il reproche à Sanofi, à commencer par ce qu'il appelle une "complicité de l'Etat".

VIDEO – 19 janvier 2021 - Le député François Ruffin sur le site Sanofi de Val de Reuil (Vidéo : Eric Lombaert)

"On est la risée du monde !"

Ce mardi à Val-de-Reuil, là où existe un savoir-faire pour produire des vaccins en très grande quantité (mais dans un site où la précarité salariale existe depuis des années) les grévistes exprimaient leur amertume :

"Aujourd'hui, et alors que 4 milliards d'euros ont été distribués aux actionnaires de Sanofi, et que tous les médias sont là , braqués sur Sanofi, les salariés sont en colère : "

On est la risée du monde !
On est la risée de l'Europe ! Nous sommes les derniers de la classe, alors qu'à une époque, nous étions les numéros Un dans certains domaines…

Morad Zerraouali,
délégué syndical CGT –Sanofi

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sanofi économie entreprises santé société covid-19 mouvement social social