Le premier vaccin contre les allergies aux chats pourrait bientôt voir le jour

La société pharmaceutique Angany, située à Val-de-Reuil (Eure), a débuté un premier essai clinique visant à tester chez l'être humain un vaccin contre l'allergie aux chats. Le premier d'un portefeuille de vaccins contre les allergies les plus communes chez l'être humain.

Bientôt la fin des allergies aux chats ? Les chercheurs du laboratoire Angany de Val-de-Reuil (Eure) sont à la tâche. La société franco-canadienne va très prochainement tester son premier vaccin pour traiter l'allergie aux squames de chats, a-t-elle annoncé dans un communiqué, publié lundi 9 octobre.

Une grande première

Le candidat vaccin, baptisé ANG-101, est basé sur le développement d'une "bioparticule qui imite la forme et la taille d'un virus et dont la surface est recouverte de milliers de copies de l'allergène majeur du chat, la protéine Fel d1", a expliqué la société. 

Les premiers patients ont été recrutés au Royal Brompton Hospital de Londres pour commencer les essais cliniques - "une première chez l’humain", qui "évaluera l’allergénicité et l’immunogénicité du nouveau vaccin chez des patients adultes allergiques aux squames de chat". 

Testé au préalable sur des animaux, ce traitement a déclenché "une très forte production d'anticorps capables de bloquer la réaction allergique", a indiqué à l'AFP le co-fondateur d'Angany, Loïc Faye. 

Bientôt des vaccins pour toutes les allergies courantes ?

"Le but ultime dans le domaine de l’allergie aux chats est de trouver un vaccin sûr, efficace et facile à administrer qui ne nécessitera pas le long traitement et la réponse souvent sous-optimale qui caractérisent la méthode de désensibilisation classique", a déclaré, dans le communiqué, Dr Guy Scadding, chercheur clinique au National Heart and Lung Institute de l’Imperial College de Londres.

Ce processus, une forme d’immunothérapie allergénique, consiste à injecter des doses croissantes d'extraits d'allergènes : il est long et pas toujours efficace. 

Les antihistaminiques sont également utilisés pour soulager les symptômes liés à l'allergie mais avec des réponses des patients parfois insatisfaisantes.

Si les essais cliniques sont concluants, d'autres innovations pourraient voir le jour. "ANG-101 est le premier d'un portefeuille de vaccins en développement ciblant les allergies majeures chez les humains et les animaux de compagnie", a conclu Louis-Philippe Vézina, président-directeur général d'Angany, dans le communiqué.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité