Saint-Germain-de-Pasquier : comment un petit village normand a redonné vie à son four à pain vieux de 300 ans

La plus petite mairie de France est située à Saint-Germain-de-Pasquier dans l'Eure. Mais ce petit village de 140 habitants possède aussi un four à pain exceptionnel. Il vient d'être restauré. Reconstituant la fonction de lien social et de partage qu'il occupait autrefois. 

© Eric Lombaert / France Télévisions
Au coeur de la vallée de l'Oison, se situe le petit village de Saint-Germain-de-Pasquier. Un lieu mêlant la verdure et la brique. Il possède deux éléments de patrimoine exceptionnels. La plus petite Mairie de France. Elle fait huit mètres carrés.Ainsi qu'un four à pain de 1738. Ce bâtiment fait de briques, de bois et de bauge est l'objet d'animations depuis 25 ans.

Une restauration effectuée par des artisans de la vallée 

Mais il avait besoin de s'offrir une seconde jeunesse. La couverture en ardoise fibrociment a été reprise. Le toit est désormais doté d'élégantes tuiles. Le four a été refait par une entreprise de maçonnerie de la vallée, spécialisée dans la restauration des bâtiments anciens. Désormais quatre fois par an, deux boulangers s'activent le dimanche matin pour préparer du pain et des viennoiseries cuites au feu de bois. 
Une entreprise de maçonnerie est intervenue pour refaire le four à pain en respectant un savoir-faire ancestral.
Une entreprise de maçonnerie est intervenue pour refaire le four à pain en respectant un savoir-faire ancestral. © Eric Lombaert / France Télévisions

Le four est allumé le mercredi matin. En l'alimentant en bois de chêne pendant plusieurs jours on parvient à faire monter la température. Elle doit atteindre 300 degrés.

Sébastien Mary, boulanger

Parmi les douceurs que proposent les boulangers aux villageois, de délicieuses brioches. Des brioches qui font la joie des instagrameurs qui n'hésitent pas à les prendre en photo pour les partager sur le réseau social.
Voir cette publication sur Instagram

Brioches cuitent dans un ancien four à pain 😋 #loves_france_ #super_france #topfrancephoto #igersfrance #instagram #bestoftheday #normandie #france #traversefrance #shooteverything #photooftheday #ilovetravel #ig_france #super_france #streetphotography #decouvrirensemble #cettesemainesurinstagram #hello_france #france_focus_on #jaimelafrance #hello_france #top_bnw_photo #bnw_mania_ #mycitylife_bnw #blackandwhite #noiretblanc #igersnormandie #fourapain #artisan #pain #viennoiserie #brioche

Une publication partagée par 𝗔𝗹𝗲𝘅𝗮𝗻𝗱𝗿𝗮 𝗡𝗶𝗹𝗲 🌴 (@alexandra.nile) le

Pour que la cuisson soit parfaite, le four monte peu à peu en température. Le bois de chêne permet de chauffer les pierres qui composent le four. La température idéale est atteinte lorsque ceux qui souhaitent acheter pains et viennoiseries arrivent le dimanche matin. 

Il y a plus de croustillant dans le pain, ça donne aussi un petit goût de caramélisé.

Gino Daix, boulanger

Dans le four les boulangers peuvent faire cuire 60 brioches à la fois. Pour déguster les pains, les douillons, les viennoiseries, une boulangerie éphémère est installée chaque dimanche lorsque le four est allumé.Les clients sont très nombreux, et viennent parfois de loin pour acheter ces produits artisanaux et traditionnels.

Le four à pain redevenu lien social entre les habitants du village

De très nombreux gourmets viennent acheter pains et viennoiseries.
De très nombreux gourmets viennent acheter pains et viennoiseries. © Eric Lombaert / France Télévisions
Avant que n'existent les boulangeries traditionnelles, les habitants de chaque village se retrouvaient au four à pain communal. C'était là que se nouaient les conversations des femmes et des hommes.

Avec cette restauration, le village normand de Saint-Germain-de-Pasquier a réussi le pari de réunir ses habitants autour de son four à pain et d'un marché artisanal. Un parfum, une saveur d'antan dont les habitants de ce modeste village sont très fiers.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture tradition région normandie artisanat économie