Le HAC inflige une correction au Stade Malherbe de Caen et prend la tête de la ligue 2

La joie des Havrais après le but de Jamal Thiare / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
La joie des Havrais après le but de Jamal Thiare / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Le Havre a remporté ce vendredi soir au stade d'Ornano le derby normand sur un score sans appel : 3-0 contre son voisin caennais. Le club seino-marin s'empare provisoirement de la première place du championnat de ligue 2. 

Par Christophe Meunier

Tapotant la table de conférence de presse, la mâchoire serrée, Rui Almeida cachait difficilement un profond agacement à l'issue du match contre le Havre. "On a eu 70 % de possession mais ils ont été très efficaces : quatre frappes, trois buts. Je ne suis pas content avec le résultat et le contenu du match. Personne ne serait content. Le match n'a pas été au niveau qu'on le souhaitait, c'est clair, mais le marathon sera long, très très long", résumait l'entraîneur du Stade Malherbe de Caen face à la presse après la défaite de son équipe. "Dans 12 heures ce sera oublié. On va continuer à travailler, c'est la seule solution, et on va avoir le résultat qu'on veut." Et quand un de nos confrères interrogea le coach sur la pertinence de son système de jeu, celui-ci mit fin à la conférence de presse, non sans avoir au préalable sermonné le journaliste.

Caen qui a souvent pris de haut son voisin havrais en matière de football a pris une leçon ce vendredi soir à la maison. L'ancien pensionnaire de ligue 1 pointe désormais à la 14e place du championnat de ligue 2 quand son rival régional, lui, en occupe (provisoirement) la première place et constitue un sérieux prétendant à la montée. Eric Junior Dina Ebimbe ( à la 29e), Jamal Thiare (à la 58e) et Tino Kadewere (à la 92e), qui a inscrit son neuvième but de la saison, ont été les artisans de cette victoire. "Au-delà du résultat, on a fait un vrai bon match", déclarait, à l'issue de la rencontre, Paul le Guen, l'entraîneur du HAC, "On a quand même fait souffrir cette équipe de Caen", et de saluer des améliorations par rapport au match précédent. Qui s'était déjà soldé par une victoire. "Ce n'est qu'un début et il faut rester extrêmement concentré", a-t-il toutefois tempéré.

Quand les rivaux s'unissent

C'est LE sujet du moment dans l'actualité footballistique. Les instances du foot français ont décidé de lutter contre les propos homohobes dans les stades. Plusieurs rencontres ont été suspendues depuis le début de la saison. A la veille du match Caen-Le Havre, le Stade Malherbe avait envoyé un courrier aux abonnés pour leur rappeler les vraies valeur du club, loin de l'homophobie ou de toute discrimination et prône le dialogue. 
 
Mais les suspensions de match et les sanctions sont mal vécues par les supporters qui dénoncent une surrenchère de la ligue contre eux. Ce vendredi soir, à d'Ornano, les kops caennais et havrais, d'ordinaire peu aimables à l'égard du camp d'en face, se sont entendus pour adresser un message commun à la LFP et aux autorités politiques. 
© CL
© CL
© CL
© CL



 

Sur le même sujet

Réaction de Brigitte Lebrethon au décès de Jacques Chirac 26 septembre 2019

Les + Lus