JO Paris 2024 : et si vous rapportiez la flamme olympique à bord du Belem depuis la Grèce ?

Plus sur le thème :

Dans presque un an, les Jeux olympiques et paralympiques se tiendront en France. Mais d'ici là, la flamme olympique doit être transportée. Le Belem, dernier grand voilier français, va partir d'Athènes pour récupérer la flamme olympique. Si vous remplissez les conditions, vous pouvez faire partie du voyage !

Ce sera un moment fort des JO de Paris 2024. 100 ans après, la flamme olympique va revenir sur le sol français à Marseille. Et c'est le Belem qui aura pour mission d'aller la chercher fin avril 2024 à Athènes, en Grèce, pour l'amener jusqu'à la cité phocéenne. 

Un navire avec une grande histoire derrière-lui pour une grande occasion, comme le souligne Christelle Hug de Larauze, déléguée générale de la fondation Belem Caisse d’Epargne. "Le Belem a survécu là où tous les autres navires ont sombré. Il est le survivant des grands voiliers français et c'est le navire préféré des Français. Il représente le patrimoine maritime français."

La mission du Belem, c'est aussi la représentation de la France. Aujourd'hui, quand on vient sur le Belem, on vient apprendre à naviguer comme au XIXe siècle.

Christelle Hug de Larauze, déléguée générale de la fondation Belem Caisse d’Epargne

Après avoir subi d'importants travaux cet hiver avec la restauration de coque, le navire-école "a été choisi par Paris 2024 et par le concours de son mécène pour aller chercher la flamme olympique en Grèce". Pour la fondation Belem Caisse d'Epargne, "le fait qu’on nous reconnaisse comme bateau qui va chercher la flamme à Athènes, c’est une consécration et une fierté pour l’équipage."

15 jeunes "éclaireurs régionaux"

Justement, les 16 membres de l'équipage ne seront pas seuls pour apporter la flamme en France. Dans chaque région de chaque Caisse d'Epargne, "nous allons organiser un dispositif de stages de jeunes et chacune sélectionnera un représentant de sa région qui fera partie de l'équipage de 15 jeunes qui ira chercher la flamme à Athènes et la ramènera à Marseille", explique Bruno Gore, président du directoire de la Caisse d’Epargne Normandie.

Ils seront 30 à être pré-sélectionnés et un seul dans chaque région sera retenu. Une sélection "pas du tout élitiste", selon Bruno Gore. Pour être sélectionné, plusieurs qualités vont être examinées durant ce stage d'insertion d'un à 2 jours à bord du Belem, à destination des jeunes issus des quartiers prioritaires. "La capacité à vivre en collectif, à respecter les consignes, on retiendra une capacité à aller sur les métiers de la mer", précise le président du directoire de la Caisse d'Epargne en Normandie. 

Pour la Normandie, il explique que "plusieurs stages de jeunes qui sont en insertion" vont être organisés pour la sélection. Le but est également de soutenir le travail de 2 associations qui pratiquent déjà l'insertion professionnelle de jeunes adultes avec l'AFDAM (Fécamp Vieux Grééments) et le club de voile de Saint-Aubin-lès-Elbeuf.

Un voyage que Léa, adhérente au club de CVSAE (club de voile de Saint-Aubin-lès-Elbeuf), considère comme "une opportunité incroyable dans une vie".

Au total, 11 000 éclaireurs pour accompagner la flamme

L'organisation souhaite que 11 000 personnes puissent accompagner la flamme olympique pendant son passage en France, en tant qu'éclaireurs. 

On va ramener cette flamme, cette magie ! On veut ouvrir la voie des territoires avec ce relais de la flamme olympique. On veut toucher l’ensemble des territoires, des générations.

Delphine Moulin, directrice du relais de la flamme et des célébrations des Jeux de Paris 2024

Et pour connaître le parcours de la flamme olympique encore un peu de patience. Il sera dévoilé dans une semaine, le vendredi 23 juin 2023, à partir de 12h.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité